Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nature » 171 pays débattent du commerce de la faune et de la flore sauvages
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






171 pays débattent du commerce de la faune et de la flore sauvages

Depuis dimanche, 171 pays sont réunis à La Haye (Pays-Bas) pour convenir, sans nuire à leur survie, du commerce international des espèces de faune et de flore sauvages dans le cadre de la Convention de Washington dite CITES (1).

Pour la première fois, lors de cette 14e réunion de la CITES, les propositions de résolutions seront adoptées à la majorité des 2/3. Près de quarante propositions d’amendements des annexes I et II doivent être débattues. Sur l’ensemble des propositions, 15 portent sur l’inscription d’espèces aux annexes de la CITES, 3 sur le déclassement d’espèces, 2 sur le transfert d’espèces de l’annexe II à l’annexe I et 5 sur le retrait d’espèces des différentes annexes de la CITES. Les propositions restantes portent sur des annotations pour des espèces déjà inscrites aux annexes.


L’intérêt grandissant pour les espèces marines et les essences de bois à haute valeur commerciale ne se dément pas. L’essentiel des inscriptions sollicitées aux annexes de la CITES concerne ainsi plusieurs essences de bois précieux d’Amérique latine (Caesalphia echinata, Dalbergia refusa, D. granadillo, D. stevensonii, Cedrelaspp.), 2 espèces de requins (Lamna nasus et Squalus acanthias), ainsi que les populations de langoustes du Brésil (Panulirus argus et P. laevicauda), l’anguille européenne (Anguilla anguilla), les poissons-scie (Pristidae) et le corail rouge (Coralliumspp.).

Parmi les autres espèces qui seront abordées, citons le lynx roux (Lynx rufus), le caïman noir (Melanosuchus niger), 3 espèces de gazelle, de nombreuses plantes médicinales et ornementales ainsi que l’éléphant d’Afrique (Loxodonta africana), vraisemblablement l’espèce la plus emblématique de la CITES.

Enfin, concernant les baleines, notons qu’aujourd’hui, les membres de la CITES ont repoussé une proposition du Japon qui demandait un réexamen global du statut des populations de 13 grandes espèces de baleine. Le rejet de cette proposition fait suite à l’appel des membres de la CBI (commission baleinière internationale) qui avait appelé récemment la CITES à une cohérence de décision entre les 2 organismes.
Alex Belvoit

1- Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Environ 5000 espèces animales et 25.000 espèces végétales sont protégées par la CITES. Elles sont réparties dans trois annexes : ?- annexe 1 : liste des espèces animales et végétales dont la survie est la plus compromise, leur commerce international est généralement interdit; ?- annexe 2 : liste d’espèces pas forcément menacées d’extinction, mais qui pourraient le devenir si leur commerce n’était pas étroitement contrôlé; ?- annexe 3 : liste des espèces inscrites à la demande d’un Etat signataire de la CITES, qui en réglemente déjà le commerce et qui a besoin de la coopération des autres signataires pour en empêcher l’exploitation illégale ou non durable. Le commerce international des espèces inscrites à cette annexe n’est autorisé que sur présentation des permis ou certificats appropriés.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
18

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS