Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Nantes réinvente le tri sélectif
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Un premier bâtiment tertiaire en France en ...

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :


Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Nantes réinvente le tri sélectif

trisac

nantes tri selectif

Le bac jaune, le bac vert, le bac gris, le bac bleu… A Nantes, les pratiques de tri sélectif adoptées depuis des années par l’ensemble des Français sont bouleversées. Les habitants de la communauté d’agglomération ont en effet dû dire « au revoir » à tous leurs bacs pour les remplacer par de simples sacs de couleur : jaune pour les déchets recyclables (qui comprennent les emballages en carton, les boîtes de conserve, les bouteilles en plastique et même les bombes aérosol), bleu pour les déchets non-recyclables (les emballages souillés notamment). Le changement a débuté en 2006, quand certains secteurs de Nantes Métropole ont été convertis au « Tri’Sac« , et s’est poursuivi en 2007 et 2008. Enfin, en 2013, c’est le centre ville de la capitale de Loire-Atlantique qui est passé au Tri’Sac.

Pourquoi ce changement ?
D’après les explications de la communauté d’agglo, cela relève d’une volonté d’adaptation à la configuration de Nantes, dont les 75% d’habitat vertical sont équipés de locaux poubelles trop exigus pour accueillir 4 bacs de collecte, et où l’espace public se retrouve vite encombré par les poubelles de tri. D’ailleurs, une bonne partie de Nantes Métropole, la plus éloignée du centre-ville -et donc la moins dense- reste équipée de bacs de collecte jaunes. Pour faciliter la vie de ses administrés, la communauté de communes a mis en place un système de distribution des sacs de collecte : des rendez-vous trimestriels sont organisés, où un animateur fourni aux habitants un stock de sacs pour les 3 à 6 mois à venir. En dehors de ces rendez-vous, les habitants peuvent toujours se fournir auprès de commerçants de quartier qui servent de relais, ou dans les mairies de quartier. Pour récupérer les sacs (de 10, 30, 50 ou 110 litres), il leur suffit de présenter leur carte de collecte qui leur est distribuée chaque année dans leur boîte aux lettres.

Et ces sacs, que deviennent-ils ?
Pour les sacs jaunes (les déchets recyclables), un système de tri mécanique a été mis en place dans un centre de tri de la région, qui les oriente ensuite vers une filière de recyclage. Les sacs bleus quant à eux (les déchets non recyclables, donc) sont dirigés vers un incinérateur qui produit de l’énergie alimentant en chauffage les gros équipements de la ville (piscine, CHU…) et des logements.

Si le système du Tri’Sac s’avère efficace, nul doute que d’autres grandes métropoles françaises y seront attentives, elles dont les habitants ne trient pas leurs déchets, faute de place dans les locaux à poubelle.

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 07 octobre 2013 à 03:47

78 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
bruno beaugrand
9 octobre 2013 - 23 h 44 min

Tres bonne initiative mais il serait bien de se reveiller plus tot. Ce system est deja en place depuis des annees dans tout les pays de scandinavie, de meme quand Finland.
Ceci est tout a fait accepter et respecter par toutes les tranches de population, allez y foncez…


Jacques Schwers
10 octobre 2013 - 8 h 33 min

C’est beau, le progrès !!! (lol) Ce genre de tri se fait en Belgique depuis de nombreuses. En Région Bruxelloise : sacs jaunes pour les papiers-cartons, sacs bleus pour le métal-plastique, sac vert pour les déchets de jardin et bulles à verres pour les bouteilles et sac blanc pour les déchets ménagers. Dans ma commune, il y a une déchetterie où mener les déchets encombrants, piles, etc.. Triez bien !!!!!!!!


bioclim
10 octobre 2013 - 11 h 07 min

Nouveau? Tu parles!
Effectivement il y a un « petit » tri de plus à la source (encore faudra-t-il que les gens sachent trier et le veulent, ce qui est loin de la réalité)
Par contre, on continue de polluer avec les usines d’incinération en faisant croire au gogols du coin que
Plus on fait de déchets,
Plus on produit de chaleur
Moins ça coute
CONCLUSION: faites des déchets, c’est bon pour le porte monnaie (reste à prouver) quant à l’environnement vous demanderez à nos futurs enfants
NOUVEAU? Publicité pour le premier ministre, ouais


jepima02
10 octobre 2013 - 23 h 54 min

déchets…dechets…on ne parle que d’eux…pourquoi ne parle ton parle de l’origine des déchets ? Comme pour les antibiotiques on demandent aux patients de limiter la consommation ??? je crois me souvenir que les antibiotiques sont obligatoirement prescrits par un médecin et que la dérive s’il y en a une n’a pas pour origine le patient… Pourquoi ce « tir africain » ? Il faut appeler un chat un chat… et bien pour les ordure commençons par revoir avec les industriels les emballages qui sont uniquement fait pour vendre plus et donner des illusions aux consommateurs…Ces derniers n’ont aucun pouvoir réel (ou si peu…) contrairement à ce que l’on veut nous faire croire…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1806

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS