Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » L’indépendance énergétique : et si la France y arrivait finalement ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :








L’indépendance énergétique : et si la France y arrivait finalement ?

13089_une

L’indépendance énergétique. Un doux rêve pour tous les Etats qui voient leurs importations en électricité exploser d’années en années. Pourtant en France, cette situation pourrait bien arriver bien plus vite que prévue. Les initiatives se développent et les pouvoirs publics sont de plus en plus impliqués, à commencer par le Gouvernement qui vient de faire adopter au mois de juin une loi sur la transition énergétique, première étape vers cette indépendance espérée qui passera inévitablement par un changement de mentalité.

« En France, on a pas de pétrole mais on a des idées ». Souvent raillé, le slogan national à l’issue du 1er choc pétrolier au début des années 1970 pourrait bien reprendre du service. En effet, la question énergétique revient en force depuis que le Gouvernement, par le biais de sa ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, a lancé sa loi sur la transition énergétique pour la croissance verte. Cette dernière doit encourager le développement des énergies renouvelables avec, en arrière-pensée, un objectif d’auto-indépendance.

La solution par les énergies renouvelables

L’âge d’or du nucléaire s’éteint. Gouffre financier, bonjour Flamanville, fable de l’indépendance énergétique, jusqu’à preuve du contraire l’uranium n’est pas « made in France », tombeau de l’environnement, le nucléaire a vu l’Ademe publier un rapport annonçant que la France pourrait tirer 100 % de son électricité des énergies renouvelables d’ici 2050 sans que cela ne coûte plus cher.

Des énergies renouvelables, dont justement la loi sur la transition énergétique doit permettre l’avènement. Solaire, éolien, hydraulique et bioénergies sont désormais l’avenir de l’énergie française, cumulant le double bénéfice d’une solution écologique utilisable à l’infinie et celui d’une consommation entièrement basée dans le pays, de sa production à sa consommation, grâce à l’utilisation de mécanismes spécifiques.

L’irrégularité de la production des énergies renouvelables, en raison des aléas climatiques, était un point d’interrogation important concernant le succès futur de ces énergies. Les systèmes de stockage par batteries ont aujourd’hui répondu à la question. Plus généralement l’apport des technologies informatiques permet un pilotage automatique des énergies renouvelables par le biais des smart grids. Ces derniers offrent la possibilité d’optimiser l’énergie en ajustant les flux selon les besoins, qu’ils soient industriels ou particuliers.

L’importance des « consom’acteurs »

Cependant si la France veut réussir son défi d’indépendance, cela doit passer par un changement dans le mode de consommation des citoyens, avec la nécessité de l’autoconsommation. Produire sa consommation, c’est avant tout faire des économies d’énergie, pouvant aller jusqu’à 50 % dans un foyer, grâce à une meilleure adéquation des besoins mais également un gage de sécurité quant aux factures d’électricité, le photovoltaïque étant par exemple la source d’énergie électrique la moins cher sur le marché.

Mais c’est surtout le moyen pour l’individu de s’interroger sur sa propre consommation en la choisissant et en la maitrisant entièrement. De ce fait, il devient un acteur responsable qui participe à l’indépendance de son pays en n’étant plus un poids énergétique mais bien une solution.

C’est donc à ce prix que la France arrivera à son indépendance énergétique, les efforts se partageant entre les différents acteurs, que ce soit les citoyens, les pouvoirs publics mais aussi les entreprises. Premier élément de réponse en 2030 avec l’indépendance annoncée des Outre-mer, actée par la loi de transition énergétique.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Paul (voir la biographie)
le 01 juillet 2015 à 03:46

23 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2014
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Xavier
2 juillet 2015 - 12 h 40 min

Pour commencer, ne pas confondre électricité et énergie. Par exemple, le pétrole utilisé pour les carburants et la chimie, c’est déjà autre chose que la seule électricité.

Mais une solution existe pour éliminer le carburant fossile :

http://energeia.voila.net/transport/vehicule_electrique_twh.htm

A condition que l’électricité produite soit en totalité d’origine renouvelable, ce qui est possible d’ici 2050.

Pour le pétrole et le gaz utilisés dans la chimie, c’est autre chose.


Xavier
2 juillet 2015 - 12 h 58 min

Ne rêvez pas trop aux « smart grids », réseaux qui n’ont rien d’intelligents mais permettent simplement de communiquer et de répercuter des commandes (automatismes) pour amortir légèrement les pics de consommation en décalant certains usages.

Depuis longtemps, si vous produisez de l’électricité solaire que vous ne consommez pas en journée, ce seront vos voisins qui la consommeront, surtout s’il se trouvent des commerces et des petites industries raccordés au même transformateur.

Pour l’autoconsommation, il faut bien voir que celle-ci est illusoire sans stockage sur place adapté.

http://energeia.voila.net/solaire/pv_autoconso_stockage_france.htm

L’étude citée montre bien que des échanges d’électricité restent nécessaires en toutes saisons avec le réseau : production solaire excédentaire en été, insuffisante en hiver.

Pour l’instant, la question ne se pose pas pour des questions de rentabilité économique. Mais cela deviendra réaliste au sud de la France dans cinq à dix ans.


fred
4 juillet 2015 - 9 h 17 min

L’utilité du stockage local dépend fortement du dimensionnement de l’installation.
Une installation photovoltaïque de 500 Wc en autoconsommation n’a pas besoin de stockage.
Pour ces petites installations la rentabilité économique est déja la.
fred


Maxime
4 juillet 2015 - 17 h 25 min

Je n’ai pas lu sur l’article Energeia.voila.net, le cout du stockage, il est très important et n’est pas encore justifié aujourd’hui.
J’ai une installation de 3kW PV depuis 2007, j’autoconsomme et vend le surplus environ 1200€/an, j’habite l’Hérault, plus ensoleillé que Lyon.


rabovend
4 juillet 2015 - 21 h 24 min

Depuis quelques temps, j’essaie de faire passer une idée de centrale marée motrice dans la baie de Bourgneuf: entre continent et Île de Noirmoutier..
Le Goulot de Fromentine se prête bien pour une série de turbines type hydroliennes.
J’ai conçu un petit plan et calculé le flux des eaux passant quotidiennement par ce goulot: 100 millions de m3.
Je le tiens à disposition de celui qui serait intéressé…
A Cardiff, les anglais ont réalisé un projet semblable à très grands frais (il est vrai que leurs conditions sont peut-être meilleures) mais ici, la baie existe et est un réservoir déjà tout aménagé…


philippe
4 juillet 2015 - 23 h 09 min

La part de l’électricité dans notre consommation d’énergie n’est que de 25%.
D’autre part inutile de penser placer 50000 éoliennes comme le demande le dernier rapport de l’Ademe, la population se révoltera .
Il faudra bien arriver à limiter la consommation générale par une vraie politique de décroissance , mais ça on n’est pas près de le voir accepté .


mécontent
5 juillet 2015 - 8 h 02 min

être indépendant en conso énergétique sera difficile pour le commun des mortels
quand on vous annonce des panneaux photovoltaïques à 19 000 € et malgré la réduction d’impôts vous ne l’amortirez jamais ( prouvez moi le contraire)surtout quand l’on sait que ceux ci ont été acheté en chine 2000 € (ne dites pas le contraire j’en ai fait l’importation) alors votre ségolène royale devrait s’attaquer aux marges extraordinaires qui sont faites aux dépends des petites gens qui eux ont le plus besoin d’économiser
vive la démocratie française où un gouvernement de gauche travaille pour les lobbys que c’est triste; le petit peuple sera toujours victimes de la bourgeoisie; c’était bien la peine de faire 3 révolutions pour revenir au point de départ


fred
5 juillet 2015 - 8 h 13 min

Bonjour
@ mécontent
En cherchant un peu on trouve en prix de détail le Wcrete à moins de 2€ TTC (onduleur compris).
Aprés, qu’il y ait un paquet de margoulins c’est une réalité.
Si des gens sont prets, sans se renseigner , à payer 3 fois le prix c’est dommage mais on y peut pas grand chose.
fred


Philip
5 juillet 2015 - 9 h 42 min

Les énergies renouvelables prônées par Mme Royal, coûtent une fortune aux contribuables. Soi-disant l’Etat paie(argent gratuit(?))mais en fait c’est le peuple qui paie. Une concurrence plus grande dans la filière pourrait faire baisser les prix.


Xavier
5 juillet 2015 - 17 h 48 min

On trouve des entreprises honnêtes qui ne démarchent pas les clients pour leur proposer surtout des prêts bancaires à des taux abusifs et en racontant n’importe quoi.

Les entreprises honnêtes (en général) sont de petites entreprise locales, connues sur la place, et qui font leur travail pour un prix raisonnable. Elles vivent plus avec d’autres activités qu’avec le solaire.

Un exemple de tarifs, 3 kW pour 7.000 à 8.300 euros TTC avec du matériel français ou allemand. Toute le matériel (panneaux, onduleur, câbles …) et l’installation. Hors frais de raccordement à payer à ERDF.

http://www.yonnesolaire.fr/nos-tarifs/tarifs-photovoltaique

Ce serait bien si chacun trouve des sites avec tarifs pour du matériel bien précisé, pose comprise, avec mention HT ou TTC.

Ne jamais faire confiance à quelqu’un qui vous racole. Se documenter et ensuite chercher des entreprises dans le voisinage. Demander des devis détaillés à plusieurs entreprises.


Xavier
5 juillet 2015 - 17 h 56 min

A lire aussi, ce qu’on trouve sur le forum photovoltaïque :

http://forum-photovoltaique.fr

De plus, avec la base de données BDPV dont le lien est donné, on trouve sur la carte des installations dans chaque région.

Dans les deux cas, possibilité de bénéficier de l’expérience d’autres utilisateurs.


Robert
6 juillet 2015 - 20 h 23 min

Il y a un problème de taille avec les parkings recouverts de panneaux photovoltaïque que vous suggérez. C’est le fonctionnement et l’utilisation d’un véhicule: la voiture circule surtout le jour, et stationne la nuit, la plupart du temps. Mais la nuit il n’y a pas de soleil.
Les parkings transformés en point de charge d’un véhicule électrique, ça ne suit pas vraiment l’utilisation d’une voiture, dommage.
Il faut encore une fois apprendre à stocker l’électricité, pour pouvoir recharger notre véhicule, quand on est au lit. Actuellement, c’est encore hors de prix
Ou alors, construire de nouvelles centrales nucléaires, ce qui arrivera forcément, puisque c’est la moins mauvaise solution, après l’hydraulique pour produire de l’électricité en permanence, et même la nuit pour recharger toutes les batteries des véhicules électrique par exemple.
On doit surtout, conserver le parc que nous possédons.
Il est gratuit, puisque déjà construit, il n’y a qu’a continuer à l’entretenir, toujours de mieux en mieux, puisque nous avons l’expérience.
C’est un moyen efficace, pour éviter le co2 qui transforme la planète en four solaire.
Osons enfin taxer le carbone, à sa juste valeur de nuisance, puisque c’est la seule méthode pour faire réagir les gens. Il y a urgence.


guyD
8 juillet 2015 - 19 h 01 min

On parle du solaire en ne pensant qu’aux panneaux photovoltaïques mais il y a moins sophistiqué c’est l’usage d’eau chaude produite beaucoup plus simplement. Cette eau peut servir de complément de chauffage et d’eau sanitaire.

J’aimerai que des personnes compétentes m’indiquent des sites clairs et accessibles pour installer soit même un dispositif selon le principe appelé je crois  » thermo syphon « . La difficulté avec le net c’est de trouver de l’info fiable,sérieuse et accessible au bricoleur moyen. D’avance merci.


Bernard
8 juillet 2015 - 19 h 28 min

Pour guyD
« On parle du solaire en ne pensant qu’aux panneaux photovoltaïques mais il y a moins sophistiqué c’est l’usage d’eau chaude produite beaucoup plus simplement. Cette eau peut servir de complément de chauffage et d’eau sanitaire.

J’aimerai que des personnes compétentes m’indiquent des sites clairs et accessibles pour installer soit même un dispositif selon le principe appelé je crois » thermo syphon « . La difficulté avec le net c’est de trouver de l’info fiable,sérieuse et accessible au bricoleur moyen. D’avance merci. »

Tu as le site de l’APPER, un des meilleurs qui existe !

http://forum.apper-solaire.org/

Bernard


fred
8 juillet 2015 - 21 h 24 min

Bonsoir,
Pour guyD, en solaire thermique il y a http://www.apper-solaire.org/ qui est généralement d’un très bon niveau
ne pas oublier pour du chauffage les capteurs à air
http://www.apper-solaire.org/en/Pages/Experiences/Isabel%20Guy%2049/La%20SAGA%20de%20mes%20capteurs%20solaires%20a%20AIR/index.html
il reste aussi les chauffe eau monoblocs qui supportent beaucoup mieux le gel que ce que l’on pense (c’est je pense , à part en haute montagne, une des meilleures options possible)
fred


fred
8 juillet 2015 - 21 h 39 min

bonsoir,
Pour Robert,
pour ma part, je roule le matin pour aller bosser et le soir pour rentrer. Si les parkings avec panneaux solaires sont chez mon employeur c’est peut être pas mal.
d’autre part, 500 Watt crete installés directement sur le toit de la voiture devraient produire au moins 300 kwh par an soit sensiblement 2000 km sur les 15000 que le vehicule fait annuellement.
Pour moi la solution est donc une partie des panneaux sur le toit de la voiture et l’autre au niveau du parking ou est stationnée la voiture en journée (pas nécessairement au domicile)
Concernant le nucléaire comme étant la « moins mauvaise solution » celui ci semble devenir la solution la plus couteuse tout en présentant des risques importants. De plus nous ne savons même pas si c’est une solution envisageable, nous semblons incapables de construire de nouvelles centrales. D’autre part, le prix des renouvelables ne fait que baisser et ne semble pas encore avoir atteint un prix plancher.
fred


Philip van Tienhoven
8 juillet 2015 - 21 h 50 min

Où avez-vous votre tête? Vous êtes complètement déconnecté de la réalité. Le nucléaire est indispensable. Les nouvelles énergies renouvelables n’existent que grâce aux contributions lourdes des contribuables. Enfin, réveillez-vous.


Gigi
8 juillet 2015 - 22 h 40 min

J’ai construit une maison en ossature bois et bottes de paille, munie de panneaux thermiques (4m2). Elle est deux fois plus grande que la maison précédente construite en 1991. Je consommais à cette époque 9000kwh par an, et 5 stères de bois. Aujourd’hui ma consommation électrique est de 700 kwh/an (que j’achète 100% renouvelable chez enercoop) et je me chauffe avec 2 stères de bois pour une température oscillant entre 19 et 25 ° au plus froid de l’hiver. Le conforte de ma maison n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui.Nous avons des marges très importantes en matière de production et d’économie d’énergie, il faut bien réfléchir ses investissements et son mode de vie. Côté pétrole, j’ai renoncé depuis plus de 2 ans à ma voiture et je n’ai jamais été aussi mobile (vélo, bus, train …). Il suffit de le décider !


Gigi
8 juillet 2015 - 22 h 56 min

Le blog de la construction de ma maison. La maison est terminée bien sûr, le blog n’est pas encore à jour.


Robert
9 juillet 2015 - 0 h 08 min

Bonjour guyD
Le choix du solaire thermique est un bon choix.
Il est 5 fois plus performant que le photovoltaïque
Si vous voulez faire une installation en thermosiphon, il faut que votre ballon réchauffeur de 200 ou 300 litres, soit plus haut que votre capteur, à l’abri du gel, et relié par 2 tuyaux en pente régulière, avec un purgeur au point le plus haut, et de l’anti gel dans les tuyaux, sans oublier un vase d’expansion.
Si vous ne pouvez pas mettre le ballon réchauffeur plus haut que le capteur, il faut une petite pompe, 50 watts est largement suffisant.
L’idéal, est de connaitre un ami plombier, qui pourra vous expliquer sur place.


Robert
9 juillet 2015 - 9 h 55 min

Monsieur Fred
Avec le nucléaire, vous me faites penser à ces gens qui craignent plus les piqûres de vipères, que les piqûres de guêpes.
Pourtant, les vipères tuent en France 1 personne tous les 2 ans, et les guêpes 15 personnes par an
Juste 30 fois plus
Je ne vais pas vous parler des piqûres de moustiques, elles ne vous font pas peur bien sur.
Il y a juste 600 000 morts chaque années dans le monde par le paludisme qui vient des moustiques.
Depuis 40 ans que l’on a des centrales nucléaires en France, personne n’a été tué, et vous êtes angoissé par ces centrales.
La voiture, en France, pendant ces mêmes 40 ans a tuée 400 000 personnes causée 2 000 000 infirmes à vie, 3 000 000 de blessés hospitalisés.
Et vous n’hésitez pas à faire 15000 km par an.
Je ne sais pas ou vous mettez le curseur pour vos peurs.
Il serait temps de devenir rationnel, faites les comptes, et regardez les résultats
Le nucléaire sur terre, tue beaucoup moins que les mines de charbon.
Les effets secondaires touchent 10 fois moins de personnes que les particules fines de la combustion du charbon, du bois.
Pour ce qui est des territoires perdus par l’habitant, ils seront bientôt 100 fois plus grands que ceux perdus par le nucléaire avec la désertification et les inondations, causés par le réchauffement, du au co2 du gaz et charbon.
Le photovoltaïque et l’éolien, sont toujours accompagnés de centrales à gaz ou charbon, qui balancent en plus des particules, du co2, qui va transformer la terre et le climat pour longtemps.
Vous ne savez même pas de quoi il faut avoir le plus peur.
Dans le prix du renouvelable, vous ne tenez jamais compte du prix du stockage, qui est à un niveau exorbitant. Tant que la production sera faible, les autres moyens arriveront à palier à cette intermittence. Mais si la production devait monter au niveau que vous souhaitez il faudrait bien stocker l’intermittent, à ce moment là, le prix du stockage fera exploser tous vos beaux discours.
Jamais chiffrés et pour cause.


Robert
10 juillet 2015 - 14 h 06 min

Les années passent vite.
Ce n’est pas 40 mais 45 ans de nucléaire, on va partir de 1970 à nos jours fin 2014. Pour 45 ans de circulation automobile 418300 morts en France source Wikipédia.


A_Robase
11 juillet 2015 - 22 h 17 min

Jean-Philippe Rosello ou avez vous vu qu’un onduleur était un accumulateur ?? Pas du tout! C’est un bête convertisseur statique avec des transistors/thyristors qui synthétise une tension tel qu’on le désire à partir d’une qu’on lui donne… Vos affirmations sont du même ordre que celles de cet article … Si on avait résolu les problèmes de stockage … il n’y aurait PLUS AUCUN PROBLEME … car de l’énergie, il y e a partout à revendre… mais seuls ceux capables de nous en fournir qui tienne dans un réservoir sont les maitres du monde.


guyD
11 juillet 2015 - 23 h 48 min

Merci à Robert pour sa réponse
Mais où trouver des plans et des recommandations concrètes fiables pour réaliser soit même une installation d’eau chaude en thermo-syphon ? Je suis un très modeste bricoleur et je ne saurai calculer les besoins et la taille des éléments à acheter.
Soyez très concrets, je suppose qu’il existe déjà des sites là dessus, le tout c’est de trouver les bons, ceux qui vont éviter les erreurs.


Balendard
12 juillet 2015 - 0 h 41 min

Il va falloir franchir le long chemin qui mène à la transition énergétique plus rapidement alors qu’il trace sa route entre deux précipices : d’un côté « le conservatisme », de l’autre et selon la nature du relief ; l’ignorance, le mensonge, l’obscurantisme ou la bêtise humaine* »
Balendard ( extrait de « la chaleur renouvelable et la rivière »


louise
12 juillet 2015 - 10 h 11 min

voir « comment l’écologie peut sauver l’économie » de Gérard Le Puill. Le renouvelable solaire ou éoliene est intermittent, pour lisser la fourniture d’électricité au niveau du pays entier il faut soit l’hydraulique, soit le nucléaire (si on a les idées claires sur ce qui se passe en Allemagne, ou la « sortie du nucléaire » remet en route pléthore de centrales à charbon et à lignite). Pour l’hydraulique il faut construire des barrages en plus des barrages existants, pour le nucléaire pas d’autre choix que de faire tourner les centrales non encore obsololètes et non encore amorties, dans des conditions de sécurité et de maîtrise publique irréprochables. Si toutes les voitures deviennent électriques, comment fournir assez d’électricité la nuit pour la recharge ? La biomasse n’est pas neutre en bilan carbone et alimentaire (maïs ensilé pour les digesteurs, éthanol produit sur les terres arables du TIers Monde), toutes les méthodes ne sont pas forcément à recommander…Décarbonner l’économie, réduire l’utilisation d’energie et ressources fossiles, assurer la souveraineté alimentaire, c’est en effet possible de faire de la France un exemple, a partir d’une vision de long terme citoyenne et politique… lisez Gérard Le Puill !


Robert
12 juillet 2015 - 12 h 51 min

Réponse à guyD
Si vous me dites ou envoyer des plans et des explications, je pourrais vous faire parvenir tous les renseignements nécessaires.
Avant, j’aurai besoin de communiquer avec vous, car chaque cas est à adapter à la situation.
La région ou vous habitez,
votre habitation est en construction, ou déjà construite?
Si déjà construite, votre type de chauffage actuel pour l’eau sanitaire
vos besoins en eau chaude
possibilités pour l’installation du matériel, différents endroits en hauteur pour les différents éléments
Le prix du matériel
faire un ratio assez précis pour la durée d’amortissement
Vous voyez, il faudrait communiquer autrement que sur ce forum.


Robert
12 juillet 2015 - 19 h 36 min

guyD
Comparez aussi avant d’entreprendre quelque chose, ce que l’on a,
avec ce que l’on pourrait avoir après transformation.
Avec un cumulus électrique qui chauffe la nuit, que coûte notre eau chaude? La quantité moyenne en France pour une famille de 4 personnes, cela donne 50 000 litres d’eau à 60° soit 50° à réchauffer
50 000 x 50° = 2 500 000 kcal = 2500 kWh à 11 cts en tarif de nuit = 275€
c’est notre consommation annuelle, on espère économiser avec le solaire, 80% de cette somme, il n’y a pas tous les jours du soleil 275 x80% = 220€ d’économie combien d’années pour amortir la transformation
Estimer sa propre consommation en plus ou en moins
On peut le faire soi même, Estimation 2500€ on est dimanche je n’ai pas regardé de tarifs
On demande à une entreprise, Estimation 6000€ sans avoir vu de devis
Après avoir regarder, avec ces quelques éléments à vous de décider.


Xavier
14 juillet 2015 - 13 h 53 min

Ah, ce bourrage de crâne continuel sur l’Allemagne qui, soi- disant, « remet en route pléthore de centrales à charbon et à lignite » en sortant du nucléaire.

Pour une information plus objective et précise, lire :

http://energeia.voila.net/electri2/allemagne_nucle_charbon.htm

Entre 2010 (avant l’arrêt de quelques réacteurs) et 2014, la production d’électricité nucléaire a bien diminué, de 141 à 987 TWh.

La production avec du charbon ou du lignite à très peu augmenté, de 263 à 266 TWh, mais cela n’a pas compensé la diminution de la production à base de gaz et pétrole, de 98 à 64 TWh.

Par contre, la production d’électricité renouvelable a fortement augmenté, de 105 à 157 TWh.

Et aucune décision n’a été prise depuis juin 2008 (trois ans avant 2011) pour la construction de nouvelles centrales thermiques. Au contraire, 22 projets ont été annulés.


Robert
14 juillet 2015 - 14 h 20 min

L’Allemagne a mis 300 milliards d’euros dans sa transformation énergétique, fait payer à ses habitants une électricité 2 fois plus cher que chez nous et rejette toujours autant de co2 pour fabriquer son électricité
Ce n’est pas prêt de changer vu toutes les centrales charbon et pire lignite qu’ils sont en train de construire


Robert
14 juillet 2015 - 15 h 07 min

Et l’Allemagne rejette 6 fois plus de co2 que nous pour chaque kWh produit
Le co2, la principale cause du dérèglement climatique.
Ce n’est pas l’exemple à suivre.


guyD
15 juillet 2015 - 17 h 58 min

Merci à Bernard à Fred ( que je n’avais pas lu…) et à Robert pour leurs infos. Je vais commencer par me documenter sur les sites que vous m’avez recommandés.
Cordialement,



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
4494

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS