Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Les melons plus fort que le pétrole ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Les melons plus fort que le pétrole ?

melon

melon

Avec l’arrivée toute prochaine de l’été, les tables vont reprendre des couleurs et, dans les corbeilles, tomates, fraises, cerises, pêches et nectarines feront un retour triomphal. Parmi ces fruits stars de l’été, impossible de ne pas citer le melon, apprécié seul, avec une pointe de sucre, noyé dans le porto, ou accompagné d’une tranche de jambon cru. La France (en particulier les régions Poitou-Charentes, Midi-Pyrénées, Languedoc Roussillon et PACA) s’est fait une spécialité de la culture du melon, à tel point qu’en 2011, le ministère de l’agriculture recensait 64 000 tonnes de melon produites sur notre territoire.

Dans le Tarn-et-Garonne, à Moissac, une société spécialisée dans le conditionnement des melons, en traite près de 20 000 tonnes par an. Problème : en plus des fruits abîmés dès leur récolte, lors de leur voyage les menant à leur conditionnement, les melons sont manipulés par de nombreuses machines et quantité d’entre eux sont invendables en l’état. Pour la seule entreprise de Moissac, cela représente tout de même un millier de tonnes de ces fruits chaque année. Par la grâce d’une alliance avec une société belge spécialiste des énergies renouvelables, un digesteur a été livré dans le Tarn-et-Garonne pour aider à se débarrasser de ces déchets encombrants d’une façon intelligente : en les valorisant.

Derrière le mot un peu barbare qu’est « digesteur » se cache en fait une cuve prévue pour accélérer le phénomène de décomposition des matières organiques. Celles-ci libèrent alors de grandes quantités de méthane, un gaz récupéré par le digesteur et transporté jusqu’à un co-générateur qui produit à la fois de la chaleur (qui permet à l’usine d’être autosuffisante) et de l’électricité, suffisamment pour subvenir aux besoins de 150 foyers.

L’économie réalisée en émissions de CO2 est conséquente puisque pour transporter les 1000 tonnes de melons impropres à la consommation jusqu’à une décharge, les camions émettaient l’équivalent de 350 vols Paris/New-York. Si les melons représentent la majeure partie des déchets traités, le digesteur est aussi alimenté avec d’autres déchets de fruits, comme les pommes et les poires, ce qui lui permet de fonctionner toute l’année. Preuve de son succès : l’initiative de Moissac pourrait bientôt être imitée dans le Nord du pays par les producteurs locaux de betterave qui sont eux aussi encombrés par des centaines de tonnes de légumes invendables.

Vous ne regarderez plus la corbeille de fruits de la même façon…

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 06 mai 2013 à 09:52

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Claude NIBERT
8 mai 2013 - 20 h 44 min

Article intéressant sur une filière connue, l’usine de Moissac a déjà fait par le passé l’objet de reportages. Concernant « l’exportation » de cette technique aux « betteraviers », je reste sceptique car l’industrie sucrière est certainement celle qui « recycle le plus, pour ne pas dire la totalités de ses sous et co-produits depuis déjà fort longtemps:
Herbes et pulpes vont à la nutrition animale,
Egouts (mélasse)partent en distillerie,
Malgache (écumes) sert en valorisation agronomique
Les eaux d’une saison (campagne)sont stockées pouur la campagne suivante


Cécile
9 mai 2013 - 8 h 47 min

Et utilisent-ils le résultat du « digesteur » pour faire un compost destiné aux terrains de culture ??? ou continuent-ils à utiliser engrais, pesticides et compagnie ???



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1477

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS