Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » L’eau, une ressource renouvelable indispensable à la production d’énergie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :







L’eau, une ressource renouvelable indispensable à la production d’énergie

spatter-83169_960_720

Le 22 mars a été déclarée Journée mondiale de l’eau et des forêts par les Nations Unies. A cette occasion, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer était à Marseille pour réaffirmer son soutien à la croissance verte et bleue.  L’eau a en effet un rôle déterminant à jouer dans la transition en cours à l’échelle internationale. A ses applications déjà connues dans le secteur de l’énergie, s’ajoutent désormais de nouvelles techniques d’exploitation prometteuses destinées à garantir une gestion plus durable de nos ressources en eau.

Hydroélectricité et géothermie, les usages traditionnels de l’eau comme source d’énergie

Les fleuves, les rivières, les chutes d’eau, les marées, sont utilisés comme source d’énergie depuis l’Antiquité. A la fin du XIXe siècle, avec la naissance de la production industrielle d’électricité, les différents flux d’eau ont permis de faire fonctionner les premières turbines hydroélectriques couplées à des alternateurs. L’hydroélectricité est née et ne cessera de se développer depuis. Elle représente aujourd’hui près de 16 % de la production mondiale d’électricité et dispose d’avantages certains en matière de transition énergétique. Elle est renouvelable, bon marché et émet peu de gaz à effet de serre.

En France, la filière hydraulique est dotée d’une puissance cumulée évaluée à 25,2 GW, soit 20 % des capacités électriques nationales, et s’est imposée au fil des ans comme la première énergie d’origine renouvelable du territoire. Gérée par quelques compagnies comme EDF ou la CNR, la production hydroélectrique offre une véritable variable d’ajustement entre la production et la consommation d’électricité. Elle constitue une réserve d’énergie rapidement mobilisable permettant de pallier les variations de consommation sur l’ensemble du réseau. Certaines unités comme les centrales-lacs ou les stations de transfert d’énergie par pompage (STEP), donnent en effet la possibilité de stocker des quantités d’eau importantes et rapidement utilisables en cas de pics de consommation.

L’eau peut également être exploitée comme source d’énergie thermique. L’eau chaude des aquifères située à de très grandes profondeurs et chauffée par la chaleur permanente de la croûte terrestre, peut être pompée et ramenée à la surface sous forme de vapeur afin d’alimenter une turbine. Permettant ainsi de produire de l’électricité ou de co-générer chaleur et électricité, la filière géothermique française connaît un nouvel essor depuis le milieu des années 2000. Elle fournit actuellement plus de 170 000 équivalents de logements en France. Ce sont ainsi 130 000 tonnes de pétrole qui sont économisées par an et plus de 400 000 tonnes de CO2 évitées. L’exploitation en Île-de-France représente à ce jour près de 80 % de cette production nationale.

L’eau, à la base de nouvelles filières énergétiques innovantes

Outre ces filières de production bien connues, le potentiel énergétique de l’eau ne cesse de croître. Plusieurs études et innovations ont mis au jour ces dernières années de nouvelles techniques d’exploitation des énergies marines. Vent en mer, houle et vagues, courants de marée, gradient de température entre surface et profondeur, ces énergies sont abondantes sur les rivages continentaux et insulaires et peuvent être valorisées à l’échelle internationale.

L’exploitation de ce potentiel au service de la transition énergétique et de la croissance bleue nécessite toutefois un accompagnement pour amener ces technologies à maturité et structurer les filières industrielles dans les secteurs de l’énergie hydrolienne, de l’éolien marin posé ou flottant, de l’énergie houlomotrice et de l’énergie thermique des mers. L’énergie hydrolienne par exemple se développe progressivement et a produit en 2015 ses premiers kilowattheures d’électricité sur le réseau français. Les deux turbines du projet expérimental de Paimpol-Bréhat, mené par les groupes EDF et DCNS, constituent aujourd’hui la première ferme hydrolienne en activité au monde.

Aux côtés des énergies marines, des solutions hybrides mêlant l’eau à d’autres ressources renouvelables voient aussi le jour. En Israël, des chercheurs du campus de Technion à Haifa, viennent de mettre au point un procédé de production de carburant hydrogène non polluant, à base d’eau et de soleil. Détaillé récemment dans la revue scientifique Nano Letters, ce nouveau procédé permettait de produire 100 % de carburant hydrogène par photocatalyse, contre seulement 60 % pour les techniques utilisées jusqu’à présent.

En Europe enfin, le projet « Energy in water » (EnW) a été lancé au début du mois de février dans le cadre de la troisième conférence du partenariat européen pour l’innovation sur l’eau (EIP Water) qui se tenait cette année aux Pays-Bas. Il vise à renforcer d’ici à 2017 la coopération entre sept clusters européens travaillant sur l’association entre eau et énergie afin d’élaborer une stratégie commune pour améliorer la compétitivité des PME et faire émerger des opportunités de marché et des partenariats.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Paul (voir la biographie)
le 30 mars 2016 à 11:40

23 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2014
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
sirius
24 avril 2016 - 20 h 06 min

Curieusement Mme royal ne s’attache pas au vrai problème de l’eau ;fournir de quoi boire à une population toujours croissante . On voit les guerres de l’eau surgir au Moyen -Orient,Mme Royal ne voit rien .Parler de péril démographique est politiquement incorrect.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1324

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS