Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le solaire photovoltaïque dépasse l’éolien
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :


Le solaire photovoltaïque dépasse l’éolien

Puissance installée photovoltaïque

Le solaire photovoltaïque, destiné à la production d’électricité, a le vent en poupe. Pour la première fois, sa puissance installée dépasse celle de l’éolien. L’année 2013 a, en effet, constitué un record en matière de nouvelles installations de solaire photovoltaïque avec quelque 37 GW de puissance supplémentaire, soit environ 20 % de plus que les deux années précédentes.

Jusqu’à présent porté principalement par l’Europe, le développement mondial du solaire photovoltaïque doit ce record pour l’essentiel aux pays asiatiques. A l’instar de l’Europe avec l’Allemagne, l’Asie a son champion photovoltaïque avec la Chine. Cette dernière a ainsi représenté près du tiers de la puissance installée photovoltaïque en 2013, au niveau mondial, avec 12,9 GW.

Si le développement du solaire photovoltaïque marque le pas en Europe (10,2 GW installés en 2013, contre 17,6 GW en 2012), il ne faut pas oublier que cette région a été à la pointe du développement de l’électricité d’origine solaire. Un statut qui lui vaut d’être encore largement en tête en matière de puissance installée photovoltaïque. Comme l’Asie aujourd’hui, l’Europe a généreusement subventionné ce développement. Plus impactés par la crise économique que leurs homologues asiatiques, nombre de pays européens ont revu à la baisse ces subventions. Ce développement à marche forcée, notamment en Allemagne, abouti aujourd’hui à gérer une production électrique intermittente (à laquelle il faut ajouter l’éolien). Or, les outils de prévision/gestion des différents flux énergétiques ne sont pas encore suffisamment évolués face à ces apports énergétiques intermittents. Le paradoxe est tel, que l’Allemagne, pays industriel le plus avancé en matière d’énergie renouvelable, recourt à des centrales thermiques (gaz, fioul et surtout charbon) peu satisfaisantes d’un point de vue environnemental mais souples d’utilisation pour niveler sa production d’énergie.

En Asie, actuelle deuxième zone pour la puissance installée photovoltaïque, le fort développement actuel est dû, outre la Chine, au Japon. Suite à la catastrophe de Fukushima, le Japon a mis à l’arrêt sa cinquantaine de réacteurs nucléaires. Même une grande partie de ces réacteurs est appelée à redémarrer, le pays a fortement investi dans les énergies renouvelables et notamment le solaire photovoltaïque avec 6,9 GW installés en 2013.

A l’échelle planétaire, le solaire photovoltaïque représente une puissance installée de 137 GW. L’Union Européenne en compte 79,9 GW, quand l’Asie atteint 18,9 GW et l’Amérique du nord 13,5 GW.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 juillet 2014 à 07:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Xavier2
9 juillet 2014 - 18 h 00 min

D’une certaine façon, vous participez à l’intoxication habituelle faisant croire que l’Allemagne développe l’utilisation du charbon pour suppléer aux énergies renouvelables comme le solaire et l’éolien.

La réalité est bien différente, comme la consultation des statistiques récentes le montre bien.

http://energeia.voila.net/electri2/allemagne_nucle_charbon.htm

L’utilisation plus importante du charbon dans la production récente d’électricité compense la moindre utilisation du gaz, pour de simples raisons de coût. Ce qui a été constaté dans tous les pays européens.

Ainsi, de 2010 à 2013, les énergies renouvelables ont remplacé le nucléaire disparu tandis que le charbon remplaçait le gaz. Chiffres à l’appui : graphique et tableau très clairs.

Augmentation temporaire d’ailleurs puisque, pour les six premiers mois de 2014, charbon et lignite sont déjà en diminution.


pe2
10 juillet 2014 - 8 h 21 min

le cas de l’Allemagne n’est pas un paradoxe: le développement du photovoltaïque n’est pas LA solution miracle! La production d’électricité photovoltaïque n’étant pas prévisible (la seule certitude est que ça ne produit pas la nuit!), il faut de toute façon des moyens de production en substitution… qu’on oublie bien sûr de mentionner quand on compare les couts des différentes énergies. OUI pour le photovoltaïque sur les sites isolés, NON aux grosses installations rentables uniquement grâce aux subventions (financées par tous les consommateurs d’électricité en France)qui de plus donnent du travail aux Chinois pour leur fabrication


Wangfa
10 juillet 2014 - 10 h 49 min

Bonjour pe2

Ce que vous écrivez est un condensé des apriori concernant le photovoltaïque.
De plus, l’article parle du développement du PV dans le monde où la distribution et le prix de l’électricité sont très différents de ce qu’on subit en France.
Dans notre pays colbertiste, l’électricité est phagocytée par une bande de mafieux politico-grandes écoles qui vivent sur le dos des consommateurs.

L’énergie est primordiale dans notre vie industrielle alors elle est entre quelques mains. D’ailleurs, comme d’habitude, ces personnes se définissent comme spécialistes qui sont les seules à comprendre le fonctionnement. Ils décrètent que tout autre avis ne vaut rien car définition pour garder le contrôle.

N’oublions pas qu’une multitude de producteurs est plus difficile à contrôler que des moyens de production concentrés en deux ou trois entreprises dont les conseils d’administration se ressemblent comme deux gouttes d’eau.

Enfin, le nucléaire est une bon exemple de ce qui est écrit au dessus. Le danger à court, moyen et long terme du nucléaire est prouvé par les divers accidents survenus ces dernières années. Certes, les zones de Tchernobyl et Fukushima sont pain béni pour les études scientifiques comme le furent en leur temps Hiroshima et Nagasaki, mais qui a envie de voir ses enfants contaminés? Les responsables français, je réponds.


cassoret
10 juillet 2014 - 10 h 50 min

Il est aberrant de ne parler de parler que de puissance installée et pas d’énergie produite.


frederic
10 juillet 2014 - 13 h 54 min

Bonjour,
il y a quand même beaucoup de fausses idées qui circulent sur le photovoltaique.
l’allemagne est pour l’instant le seul grand pays a avoir une proportion non négligeable de photovoltaique. L’étude de leurs courbes de production et de consommation est donc interessante
on peut les trouver en partie ici.
http://www.ddmagazine.com/201310072720/Actualites-du-developpement-durable/Allemagne-3-octobre-soleil-et-vent-produisent-36-de-l-electricite.html
On peut constater que la production photovoltaique se situe toujours en période de forte demande (même le week end on consomme plus le jours que la nuit)
On peut aussi trouver de rares périodes ou les choses se passent beaucoup moins bien
http://img.welt.de/img/wirtschaft/crop123276153/7060719108-ci3x2l-w580-aoriginal-h386-l0/DWO-ENergie-1-sk-1500-x-1000-.jpg
donc en effet, les centrales photovoltaïques doivent avoir des moyens de substitution. Il faut cependant noter que n’importe qu’elle source d’énergie doit avoir un moyen de substitution en cas de panne et que ceci est tout aussi valable pour le nucléaire que pour le solaire. Après , le dimensionnement de ces moyens de secours dépend uniquement du risque que l’on est prêt a accepter.
fred


frederic
10 juillet 2014 - 14 h 14 min

On peut encore ajouter que comme nous arrivons à la parité réseau (pour le consommateur particulier) de nombreuses installations pour l’autoconsommation vont se faire.
Avec ces conditions économiques, le solaire photovoltaique va continuer a se développer sans le moindre besoin de subventions.
Ce n’est plus vraiment un choix politique de savoir si on développe ou pas le photovoltaïque.
fred


Cristobalum
10 juillet 2014 - 15 h 16 min

Suis d’accord avec Cassoret, il faut prioritairement parlé de la quantité d’énergie produite par rapport à
1: puissance installée
2: besoin en consommation
Avec ces données, ça concrétiserait un peu plus la P° solaire.


Robert
11 juillet 2014 - 14 h 52 min

Wangfa Oui, il y a une mafia qui vit sur le dos des consommateurs
mais elle est ou?
France… 13 cts ttc le kwh pour les particuliers
Allemagne 26 cts ttc le kwh pour les particuliers


Robert
11 juillet 2014 - 15 h 30 min

Frédéric,si des gens veulent autoconsommer le photovoltaïque sans subvention ,la je dis bravo, chacun est libre de son choix
Une installation traditionnelle de 3 kw/crête produit environ 3200kwh par an
à 0,13€ le kwh =416€ de gagné
Au prix moyen proposé actuellement 20000:416=48 ans pour récupérer son argent
sans tenir compte ni des intérêts ni des pannes ni imprévu sur la vie des
panneaux juste pour récupérer l’ investissement
Pour beaucoup moins de 20 000€ on peut économiser plus de 416€/an, en isolant sa maison Il vaut mieux mettre ses € ou c’ est efficace On en a pas tant que cela.


Lucien
12 juillet 2014 - 17 h 00 min

Robert, je pense qu’ on peut dire que l’Allemagne est encore gagnante, car le prix du kwh amène l’amortissement à 24 ans, et l’état peut se permettre plus facilement d’octroyer des subventions.


justin
12 juillet 2014 - 17 h 26 min

L’article est bien meilleur que le précédent sur l’éolien et le photovoltaïque contre le nucléaire, et pratiquement complet. Juste à préciser le « faux » paradoxe de l’Allemagne qui ne s’affranchira peut-être jamais de l’intermittence quels que soient les outils, parce que les cellules climatiques sont à l’échelle des grandes régions d’Europe (il fait mauvais ou calme partout au même moment) et que le transport de l’électricité pose problème sur de longues distances. Les derniers commentaires montrent aussi l’intérêt de raisonner en électricité produite (donc consommée). La rénovation thermique vaut plusieurs milliers de champs éoliens et photovoltaïques. Mais les statistiques sont sûrement moins accessibles (s’il y en a).


Xavier2
12 juillet 2014 - 22 h 28 min

Le prix moyen d’une installation de 3 kWc en toiture est de 10.000 à 12.000 euros en prenant une entreprise locale honnête et compétente. A rechercher soi-même, en demandant des devis précis à plusieurs entreprises.

Pas les arnaqueurs qui vous harcèlent et vous racontent n’importe quoi pour en réalité vous vendre un crédit abusif.

L’autoconsommation, qui portera sur une partie seulement de la consommation en absence de stockage (trop cher pour l’instant en France) est déjà rentable.

http://energeia.voila.net/solaire/pv_rentabilite_autoconso.htm

Le prix de l’électricité est de 15,10 centimes le kWh en heures pleines, la journée. Avec un tarif simple, c’est déjà 13,72 centimes le kWh.

Regardez la production moyenne dans votre région.


Antisystème
14 juillet 2014 - 11 h 29 min

Robert, ton raisonnement sur l’autoconsommation n’est pas faux, mais en affinant les calculs et ne passant pas par tous ces installateurs véreux on peut amortir l’installation entre 13 et 14 années.
Je m’explique:
En France on a pour habitude de nous endormir dans des voies économiques rentables avant tout pour l’état ( le consommateur on s’en fout)
=> pour bénéficier du tarif de rachat EDF, il faut passer par un installateur et là ça chiffre environ 7€ par kW installés soit 21000€

Les installateurs se comptent 20% de cout d’installation mais ils vous facturent surtout plein pot tout le matériel (Panneaux, Matériel d’intégration à la toiture….)

Personnellement, je profite d’une extension de maison pour commander tous les éléments pour une installation d’autoconsommation rentable !!:

Les panneaux vont provenir direct d’usine (KDG Energy fabricant français SVP)
après avoir soumis au fabricant les tarifs pratiqués sur les sites allemands pour des panneaux Solarworld (Made in germany) ils se sont alignés à 220€ HT le panneau Monocristallin noir de 265Wc soit pour 12 panneaux générant 3180Wc
2900€ TTC (TVA 10%).

Pour ne pas revendre à EDF, on commande des batteries de Type OPzS dont la durée de vie atteind avec un minimum d’entretien près de 20 ans! ON OUBLIE ABSOLUMENT UNE COMMANDE EN FRANCE car pour un parc de batterie de cette qualité et suffisant pour 12 panneaux il faut prévoir près de 6000€.
Les meilleurs sur le marché sont espagnols (Merkasol.com), pour un parc d’une capacité de 12600 Ah (24 batteries de 2V 525 Ah) il faut compter 3400€ (TVA de 10% inclue)

En résumé, en prenant du recul et en arrêtant de se comporter comme des moutons, le coût d’un installation avec kit d’intégration toiture et autres accesoires (onduleur hybride, cables…) se chiffre à environ 8500€

Les frais d’installations seront nuls car je profite du constructeur qui réalise mon extension de maison pour la pose des panneaux.

Au niveau rentabilité, je suis près de Toulouse donc une installation 3KwC permettent de produire 3600 Kwh/an et pour mon installation de 3.18KwC je peux viser 3800 Kwh/an..

Ensuite le gain ne se limite pas 0.13€ par Kwh, il y a aussi les taxes sur la consommation, et enfin il ne faut pas réver le tarif de 0.13€ /Kwh ne pas durer !!

Sur les 5 dernières années ce même tarif a augmenté de plus 10%

j’ai raisonné avec une augmentation du tarif du 10% tous les 5 ans (et c’est le minimum à prévoir):
Mon gain les premières années sera de 525€/ puis de 550€ à partir de la 5ème année et ainsi de suite.
Après 25 années plus de 16000€ pourront être économisés.
Le retour sur investissement sera fera à partir de 13ème année.

Voilà si mon raisonnement peut aider certains à appréhender le photovoltaïque autrement. Cessons d’être des moutons !


alain
17 juillet 2014 - 14 h 02 min

Bonjour antisysteme
je partage ton raisonnement, mais je suis un ignorant total sur les solutions que tu propose.
Je vis dans le nord de l?italie entre gene et milan.Je viens de finir de construire, mais j’ai laissè de coté le fotovoltaique en autoconsommation pour le probleme des batteries ( durèe et cout). Est tu disponible à me rèpondre sur des questions plus precise sur mon installation?
Cordialement


Cyril
20 juillet 2014 - 13 h 58 min

Une petite réaction quant au prix du kilowattheure. La France vit, encore une fois à crédit! Avec ses 13,5ct/kwh, elle ne tient pas compte du traitement des déchets (qu’on ne pourra pas enterrer) et du démantèlement des centrales. Elle lègue une dette colossale aux générations futures qui apprécieront!


JCh M
20 juillet 2014 - 16 h 39 min

Pourquoi l’Inde ne figure pas sur votre graphique ?


alain38
4 septembre 2014 - 10 h 15 min

@Wangfa (et à sa clique)
Je ne fais pas partie des « polico grandes écoles » (!) que vous méprisez. Je vous fais simplement remarquer que ce sont eux qui ont instauré l’obligation d’achat à un tarif plusieurs fois supérieur à celui de l’électricité nucléaire, qui profite à quelques uns, et plutôt à ceux qui ont les moyens d’investir, au détriment de l’immense majorité des autres.
D’autre part, penser rétablir la vérité avec des affirmations de Café du Commerce, pleines de haine vis à vis de ceux qui ont la connaissance scientifique, est une des causes qui conduisent notre pays vers une décadence de plus en plus marquée.
Vous avez peur de l’énergie nucléaire ? C’est votre droit. Mais prenez ceci en compte :
- il y a eu une poignée de morts directs et une dizaine de milliers de cancers dus aux accidents nucléaires ces 50 dernières années. C’est triste, mais il faut les comparer aux énormes bienfaits de cette énergie, qui produit de l’électricité de masse. Et surtout, il n’y a jamais eu le moindre accident ni le moindre mort dans notre pays
- le photovoltaïque comme l’éolien sont intermittents. Par ex, le photovoltaïque ne produit que 15% du temps (oui 15%, et pas « seulement » le jour !) ; sans nucléaire, il faut donc compenser par 85% d’électricité issue de la combustion du gaz ou du charbon.
- cette combustion, d’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), provoque CHAQUE ANNEE, 7 millions de morts par inhalation des « particules fines », en plus de dérégler le climat et provoquer des catastrophes naturelles avec des milliers de victimes.
Et cela ne vous fait pas peur ?????


alain38
4 septembre 2014 - 10 h 26 min

@Cyril
Vous ne suivez pas l’actualité ?
Cette accusation des politiques Verts (que je ne confonds pas avec de vrais écolos)a été maintes et maintes fois invalidée. Et par la Cour des Comptes en particulier !!
Pour être clair : le coût du démantèlement des centrales nucléaires ainsi que du retraitement de leurs déchets, est inclus dans le prix du kWh que facture EDF. Et cette partie des recettes est ensuite immobilisée sous formes de « provisions » dans les comptes de l’Entreprise. Le jour où il faudra démanteler ou enfouir des déchets, l’argent sera alors disponible.
Ce ne sont donc pas nos enfants mais bien nous qui payons au fur et à mesure que nous consommons de l’électricité « nucléaire ».
En revanche, le CO2 issu des centrales à gaz ou au charbon et qui en constitue les déchets, ne font l’objet d’aucune provision. Le jour où il faudra débarrasser l’atmosphère de ces déchets, qui paiera : nos enfants.
NB : quand aux énergie solaires ou éoliennes, étant associées à 70% d’énergies carbonées (gaz ou charbon) pour compenser leur intermittence, même raisonnement.


thomas
13 novembre 2014 - 11 h 26 min

Bonjour , je suis un ancien installateur et je trouve la démarche gouvernementale horrible et abject .
Les démarcheurs par téléphone ne vendent que des crédits et le peuple achète à prix d or ce que nos dirigeants devraient mettre en plaçe avec nos impôts car c est notre argent qu ils déversent inutilement pour une seule raison : LA FINANCE
Mes amis les solutions existent et nous devons comme toutes choses ici bas aller les chercher .
Energie libre , sur numéraire ou sur unitaire , rechercher léon raoul Athem (un Monsieur ) ou mr Minato ,
Voir aussi le refuge de sarenne ou la production destinée à la vente d une de ces machines verra le jour en 2016 .



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2543

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS