Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Vers un tournant dans le dossier  »Chasse »
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Vers un tournant dans le dossier  »Chasse »

Depuis les années quatre-vingt, chaque été nous avons droit au feuilleton des dates de chasse aux oiseaux migrateurs qui oppose chasseurs et protecteurs. Néanmoins, cette année, un relatif consensus entre les représentants officiels des 2 parties permettait de penser que les choses seraient plus calmes et que les tribunaux ne seraient pas sollicités.

En effet, pour la première fois, un Gouvernement promulgait des dates de chasse donnant la préférence à la notion de territoire (ce qui évite le dérangement des espèces non-chassées). Autre avancée pour la protection des oiseaux, la chasse des migrateurs aquatiques, hors Domaine public maritime (DPM) est fixée au 30 août (samedi le plus proche du 1er septembre souhaité par les défenseurs des oiseaux) pour 35 espèces sur 37 (la bécassine des marais et la bécassine sourde pouvant être chassée à partir du 9 août uniquement sur les ‘platières’, zones spécialement aménagées dans certains marais).

A l’opposé de ces avancées pour la faune, l’ouverture de la chasse à l’ensemble des oiseaux migrateurs sur une partie du Domaine public maritime reste très précoce, le 9 août, sauf pour l’eider à duvet qui bénéficie d’un répit jusqu’au 30 août.

C’est principalement sur ce dernier point que l’arrêté de la ministre de l’écologie a été mis en cause, notamment par l’ASPAS (association pour la protection des animaux sauvages) qui a demandé et obtenu la suspension de l’arrêté par le Conseil d’Etat. Le gouvernement persistant dans sa position, cette suspension a débouché sur un nouvel arrêté dans lequel le domaine maritime chassable était, à la demande du juge des référés, mieux limité, mais aussitôt attaqué par l’association ‘Convention Vie et Nature pour une écologie radicale’. Ainsi à la veille de l’ouverture anticipée du 30 août, le 3ème arrêté, que la ministre de l’écologie vient de prendre (22 août), se voit de nouveau opposé des recours en suspension et annulation auprès du Conseil d’Etat.

En écho à la position de France Nature Environnement (la fédération des associations de protection de la nature, représentant de plus de 3000 associations en France) qui estime ‘ Aujourd’hui, les dates retenues par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable pour l’ouverture 2003, sans être encore satisfaisantes pour toutes les espèces, constituent une avancée notable.’, on peut s’interroger sur l’intérêt de cette bataille juridique qui met à mal le relatif consensus que la ministre, R. Bachelot, avait réussit à obtenir et fait apparaître des divisions plus ou moins importantes dans le milieu de la protection. Une chose est certaine, les suspensions en cascade de l’arrêté des dates de chasse n’auront rien changé pour les oiseaux migrateurs.

De leur côté, les 2 associations les plus en pointe sur ce dossier et qui revendiquent, l’une comme l’autre, leur indépendance financière vis à vis des institutions : l’ASPAS et le ROC (ligue de préservation de la faune sauvage et défense des non-chasseurs), montrent sur ce thème leur divergeance :

- pour l’ASPAS, à l’origine des derniers recours devant le Conseil d’Etat, ‘En autorisant l’ouverture de la chasse au 9 août, la ministre de l’écologie donne une nouvelle fois la préférence au lobby de la gâchette sur la préservation des oiseaux migrateurs.’;

- pour le ROC, historiquement à la pointe de l’action juridique, ‘Ni les chasseurs, ni nous (le ROC, ndlr), ne sommes pleinement satisfaits, mais le compromis dont se prévaut le ministère est à l’avantage d’oiseaux qui auraient pu être chassés avec l’aval du Conseil d’Etat (cf arrêt du Conseil d’Etat de avril 2003,ndlr), dès le 2 août partout en France.’.

En conclusion, après la récente loi chasse et la dérive de certaines déclarations ministérielles très ‘pro-chasse’, la parution d’un ‘arrêté compromis’ à l’avantage des oiseaux, salué par la majorité du monde associatif, n’est-il pas le principal, venant d’un ministère peu enclin à faire des efforts sur ce thème; la question est posée !

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS