Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Vers la réintroduction d’une ourse dans les Pyrénées, en 2004
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Vers la réintroduction d’une ourse dans les Pyrénées, en 2004

Un manifeste pour la préservation de l’ours en France a été remis au ministère de l’écologie, ce mercredi 12 février, par France Nature Environnement (FNE). Pour les signataires (1), il est urgent d’agir, car comme le rappelle P. Athanaze de FNE, localement si l’Institution Patrimoniale du Haut-Béarn a perçu 74 millions de francs pour contribuer entre autre, à la présence durable de l’ours dans la région, à ce jour peu d’actions concrètes ont été engagées sur le terrain. Néanmoins, l’espoir d’une population d’ours viable dans les Pyrénées pourrait revenir, car après les 3 réintroductions menées en 1996 et 1997 dans les Pyrénées centrales, on s’oriente vers une nouvelle réintroduction en 2004. Celle-ci concernerait le lâcher d’une ourse dans les Pyrénées occidentales, qui abritent les 5 derniers ours de souche pyrénéenne, mais avec une seule femelle. Pour P. Athanaze, si cette unique réintroduction est insuffisante pour assurer une présence durable de l’ours, elle permettra d’apporter un peu de ‘sang neuf’ dans une population vieillisante, qui doit faire face à des problèmes de consanguinité.

Selon les plus grands spécialistes mondiaux, les Pyrénées pourraient accueillir une centaine d’ours dans de bonnes conditions, or actuellement il ne reste que 11 à 12 ours bruns dans les Pyrénées. Pourtant, 86 % des pyrénéens et 88 % des français, selon un sondage IFOP – ADET – WWF de janvier 2003, considèrent que cette espèce fait partie du patrimoine pyrénéen. De simples actions de réintroduction ne suffiront pas, les signataires du manifeste l’ont bien compris, puisque celui présente des solutions à mettre en oeuvre pour une cohabitation intelligente et moderne entre l’ours et les différentes activités humaines (pastoralisme, apiculture, chasse, exploitation forestière…).

L’avenir nous apprendra, si l’accueil du ministère, qualifié de ‘favorable’ par P. Athanaze, verra la mise en place d’une politique forte de la France, pour à l’image de pays comme les Etats-Unis, la Suède, ou l’Italie, mener simultanément une politique de protection de l’ours brun et une valorisation économique lié à sa présence (éco-tourisme, valorisation de la production agricole locale avec une ‘labellisation’ ours, etc.). A ce titre, on peut citer l’exemple des Abruzzes en Italie, ou la présence de l’ours et du loup a été un atout pour le développement du tourisme nature, permettant de générer un renouveau économique et social dans la région tout en conservant une culture et une identité propre.

1- France Nature Environnement avec ses associations affiliées, ainsi que les associations ARTUS (association à l’origine de la réintroduction d’ours en 1996), AFRDL (association française pour la réhabilitation du loup), ACP (association pour une cohabitation éco-pastorale), CIAPP (conseil international associatif pour la protection des Pyrénées), GLF (groupe loup France), LFDA (ligue française des droits de l’animal), SPA (société protectrice des animaux) et WWF.

Télécharger le manifeste

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 13 février 2003 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
28

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS