Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Vers la disparition du marais Poitevin ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Vers la disparition du marais Poitevin ?

Plusieurs enquêtes publiques relatives à des demandes d’autorisation de drainage de parcelles agricoles dans le Marais Poitevin ont été organisées récemment par les services préfectoraux de la Vendée. Tous donnent des avis favorables, ce qui est un comble, car :

- la France risque d’être condamnée par la Cour de Justice européenne, suite à la plainte déposée en 1989, stipulant que ‘ les travaux de drainage, d’assèchement et de mise en culture entrepris dans le Marais Poitevin ont conduit à une très importante dégradation de cette zone humide d’un intérêt exceptionnel pour l’avifaune européenne ‘;

- dans 2 rapports successifs sur le Marais Poitevin, l’Inspection Générale de l’Equipement et celle de l’Environnement pointent la nécessité de cesser l’assèchement par drainage des zones humides et d’augmenter les surfaces de prairies humides.

Aujourd’hui, l’ensemble des enquêtes achevées couvre une superficie totale de 171 hectares, dans lesquels sont prévus la pose de drains enterrés. Avec l’ajout de 4 nouvelles pompes de relevage, la capacité d’évacuation des eaux augmentera de plus de 700 m3/heure. Or, pour la Coordination pour la défense du Marais Poitevin, l’administration se satisfait de ‘…dossiers bâclés, ne respectant ni l’esprit ni même la lettre de la réglementation en vigueur’.

Or, le drainage des parcelles agricoles, favorisant le transfert des pollutions, ces projets sont susceptibles de compromettre la viabilité du site Natura 2000, et la reconquête de la qualité des eaux , avec les S.A.G.E (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux), notamment prévus pour protéger les activités conchylicoles.

Au final, pour la Coordination pour la défense du Marais Poitevin, ‘Tenter de ‘ légaliser ’ ainsi des pratiques et des procédures aussi peu conformes à l’intérêt général relève tout simplement d’un détournement d’une législation qui vise à assurer une ‘ gestion équilibrée ‘ de la ressource en eau et ‘ la préservation des écosystèmes aquatiques, des sites et des zones humides ».

Ces avis favorables interviennent au moment où canicule et sécheresse font rage, mettant en lumière notre dépendance de la ressource en eau. Or, lorsque l’on détruit les milieux naturels aquatiques, on compromet la disponibilité de la ressource en eau des générations actuelles et futures (depuis 30 ans, plus de la moitié des zones humides ont disparu en France). Comme le rappelle le WWF, ‘L’eau qui arrive à notre robinet, qu’elle provienne des eaux de surface (sources, rivières) ou des nappes souterraines, vient des milieux naturels. Ces milieux jouent un rôle fondamental dans la disponibilité de la ressource en eau ; comme une éponge, ils se gorgent d’eau et la stockent quand elle est abondante. Ils la restituent progressivement, quand les précipitations se font rares, permettant de prolonger la disponibilité de cette ressource.’

La protection de ces milieux devrait donc primer sur toute autre considération…

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 août 2003 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
78

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS