Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Une fois de plus, R. Bachelot obligée de revoir les dates de fermeture de la chasse
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une fois de plus, R. Bachelot obligée de revoir les dates de fermeture de la chasse

Comme on pouvait s’y attendre, saisi par 4 associations (1), le Conseil d’Etat (CE) a condamné l’arrêté ministériel pris par la ministre de l’écologie sur les dates de fermetures de la chasse aux oiseaux migrateurs. Publié le 28 janvier, cet arrêté fixe la date de clôture de la chasse selon les espèces, au 31 janvier, au 8 février ou au 20 février 2004. Estimant qu’il était incompatible avec la directive ‘oiseaux’ qui impose une protection complète des oiseaux durant la nidification, la reproduction et la dépendance des jeunes, ainsi que la période du trajet de retour des espèces migratrices vers le lieu de nidification, les associations ont demandé son annulation.

En conclusion, le 5 février, le CE a estimé que le ministère devait revoir une nouvelle fois sa copie. Toutefois, contrairement à ce que certains laissent croire, il ne s’agit pas d’une victoire pour les protecteurs de la nature, mais plutôt d’un jugement en demi-teinte. Si le CE reconnait qu’il y a urgence pour les espèces dont la clôture est prévue le 20 février 2004, par contre, pour celles dont la date de fermeture est au 8 février, il considère que ce n’est pas 3 jours qui changeront quelque chose à la protection des oiseaux concernés (oies, limicoles et rallidés). Dès lors la ministre de l’écologie va devoir prendre sans délai un nouvel arrêté fixant une date de clôture de la chasse de ces espèces (merle noir, grives, et pigeons ramier, biset, colombin, ndlr) qui ne soit pas postérieure au 10 février 2004.

Pour les associations on retiendra que la ligue ROC rappelle qu‘une fermeture unique au 31 janvier serait préférable en tant que compromis national et qu’il est temps de s’interroger sur l’état des espèces chassées, à l’image de la bécasse dont les effectifs sont en forte diminution. De son côté, l’ASPAS considère, fort justement, que la ministre a tout fait pour empêcher un recours et un jugement dans les délais, en publiant son arrêté au dernier moment.

Pascal Farcy

(1)

- ASPAS (association pour la protection des animaux sauvages)

- CVN (convention vie et nature pour une écologie radicale)

- LPO (ligue pour la protection des oiseaux)

- ROC ligue pour la préservation de la faune sauvage et la défense des non-chasseurs)

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS