Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Un scénario hollywoodien pour le futur de la planète
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un scénario hollywoodien pour le futur de la planète

Un scénario catastrophe, que ne renierait pas une super production hollywoodienne, éleve la lutte contre le changements climatique au rang d’enjeu de sécurité nationale pour les USA. Issu d’un rapport demandé par le secrétaire à la défense américaine, le scénario fait le pari, hélas plausible, d’un changement très brutal des conditions climatiques, transformant les nations les plus riches comme l’Europe, les USA et le Canada, en forteresses devant résister à l’afflux de millions de réfugiés.

Le scénario apocalyptique prévoit ainsi :

- d’ici à 2007, de violentes tempêtes qui balayeront les côtes des Pays-Bas, au point de rendre inhabitable une grande partie du pays;

- entre 2010 et 2020, par l’interruption brutale du courrant chaud du Gulf Stream, une chute des températures de14°C en Europe, conduisant à l’instauration d’un climat nordique, cohérent avec sa positon sur le globe (Paris, situé au nord de Montréal a des hivers qui ressemblent à des fins d’automnes montréalais et des étés qui, jusqu’à présents, étaient beaucoup moins chauds que ceux de Montréal);

- la prolifération des armes nucléaires sera rendue inévitable : le Japon, la Corée du Nord et du Sud, l’Allemagne, l’Iran et l’Egypte en seront équipées;

- des guerres pour l’appropriation des droits de pêche éclateront entre le Portugal et l’Espagne. L’Inde, le Pakistan et la Chine seront en conflit pour les eaux des fleuves frontaliers et pour les terres cultivables;

- le nombre des victimes des conflits armés et des famines ira croissant jusqu’à ce que le population mondiale se stabilise à un niveau supportable pour notre planète;

- la majeure partie des conflit sera lié à l’accès à l’eau potable;

- le Bangladesh sera quasiment rendu inhabitable par la montée du niveau des mers et la salinisation de l’eau douce qui l’accompagne.

Si les différentes ‘prévisions’ ci-dessus sont extrêmes, elles ne sont pas écartée par Les scientifiques du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Rendu public par le quotidien britannique The Gardian, l’étude place l’administration américaine et G.W. Bush dans une situation délicate. Les USA émettent à eux seul plus du quart des gaz à effet de serre de la planète, et l’une des premières déclarations de G.W. Bush avait été d’annoncer que le réchauffement climatique était une chimère et que les USA ne ratifieraient pas le Protocole de Kyoto contre le réchauffement climatique. Or, plus la concentration atmosphérique en gaz à effet de serre est élevée, plus le risque d’un bouleversement brutal du système climatique est grand.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
119

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS