Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Un réseau d’aires protégées privées au Québec
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un réseau d’aires protégées privées au Québec

Afin de parvenir à l’établissement d’un réseau d’aires protégées privées, le Québec et Conservation Nature Québec (CNQ) ont signé le 24 janvier 2002 un accord liant les 2 organismes jusqu’en mars 2004, pour un budget de 10 millions de dollars.
Par cet accord, Conservation de la Nature s’engage à assumer les coûts liés à l’achat de terrains privés et à les vouer à la constitution d’un réseau d’aires protégées, telle que définie par l’Union mondiale pour la nature en 1994.
« Cette entente permettra d’accélérer la conservation de notre patrimoine naturel en milieu privé, protégeant ainsi les habitats des espèces menacées ou vulnérables pour le bénéfice des générations présentes et futures. La vallée du Saint-Laurent, par exemple, constituée majoritairement de terres privées, abrite 83 % des espèces de plantes et d’arbres du Québec, 60 % des oiseaux aquatiques et près de 90 % de la population québécoise, d’où l’importance de préserver les derniers grands espaces naturels en terre privée », a précisé P. Renaud, le directeur régional de Conservation de la Nature.
CNQ est déjà propriétaire de 83 sites représentant plus de 7280 hectares (18 000 acres) de terrains voués à la conservation au Québec.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
26

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS