Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Un plan ambitieux pour un environnement sain
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un plan ambitieux pour un environnement sain

30.000 décès seraient imputables chaque année à la pollution. Face à ce constat, un plan national santé environnement, sur 5 ans, a été présenté ce matin par le Premier ministre, JP. Raffarin, en présence de P. Douste-Blazy, ministre de la santé et S. Lepeltier, ministre de l’écologie.

Destiné à réduire les problèmes de santé lié à la dégradation de l’environnement, ce plan ambitieux comporte 12 actions prioritaires répondant à 3 objectifs principaux :

- améliorer la qualité de l’air et de l’eau;

- prévenir les pathologies d’origine environnementale et notamment les cancers;

- mieux informer le public et protéger les populations sensibles (enfants et femmes enceintes).

Améliorer la qualité de l’air et de l’eau

Pour parvenir à améliorer significativement la qualité de l’air des actions sont prévues dans 3 domaines :

- les émissions de particules diesels des véhicules légers et lourds avec une chute de 30% des émissions de particules à l’horizon 2010. Le gouvernement devrait ainsi lancer le 1er janvier 2005 un système de ‘bonus-malus’ à l’achat. Les véhicules les plus polluants acquitteraient une taxe modulable de 3 000 euros maxi, tandis qu’à l’opposé, les véhicules les plus propres bénéficieraient d’un bonus à l’achat également modulable. Côté poids lourds, un dispositif de modulation de la taxe à l’essieu devrait permettre aux professionnels d’amortir la mise en place d’un filtre à particules;

- les substances toxiques d’origine industrielle, avec l’objectif de parvenir à diminuer les émissions de 85% pour les dioxines, 50% pour le cadmium, 65% pour le plomb, 40% pour le chlorure de vinyle et de 35% pour le benzène;

- l’étiquetage des matériaux de constructions, dont 50% des références nouvellement mises sur le marché en 2010 devront avoir fait l’objet d’un examen et étiquetage de leurs caractéristiques sanitaires et environnementales.

D’autre part, l’enquête sur l’état de pollution des bâtiments sera complétée pour parvenir à un premier bilan en 2005, suivi de l’élaboration des premières mesures de réduction en 2006.

Concernant l’eau, seules 37% des ressources en eau potable disposent de périmètres de protection, tandis que 8 à 9% de la population a reçu au moins une fois, en 2003, une eau dont la teneur en pesticides dépassait la norme. Pour améliorer cette situation, l’objectif est de protéger 80% des captages d’eau potable des pollutions en 2008 et la totalité d’ici 2010. Cela doit ainsi permettre de diviser par 2 le nombre de personnes desservies par une eau non conforme.

Prévenir les pathologies d’origine environnementale et notamment les cancers

La France souffre d’un déficit d’évaluation des risques sanitaires liés aux substances chimiques et autres pesticides. Pour y remédier les experts français vont voir leurs effectifs augmenter en 2005. Dans le même temps, le gouvernement souhaite réduire les expositions des travailleurs aux agents chimiques les plus dangereux et, parvenir à une diminution significative des cancers liés aux activités professionnelles.

Mieux informer le public et protéger les populations sensibles

L’accès du public à l’information santé environnement sera facilité par la mise en place d’un site web placé sous la responsabilité de l’agence française de sécurité sanitaire environnementale (AFSSE). L’action en direction des personnes sensibles concentrera sur la lutte contre le saturnisme avec l’objectif de parvenir à une diminution de 50% de la prévalence d’ici à 2008. A cette date, une étude devrait débuter pour analyser les risques des contaminants de l’environnement sur la santé et le développement des enfants, de la gestation au débt de l’âge adulte.

Dernier axe, la lutte contre la légionellose avec l’objectif d’une baisse de 50 % de l’incidence des cas, en 2008, essentiellement par des mesures contre le développement des légionelles dans les tours aéroréfrigérantes et les circuits d’eau chaude sanitaire.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 21 juin 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
25

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS