Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Un milliard de m3 d’eau potable perdu annuellement en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un milliard de m3 d’eau potable perdu annuellement en France

Les derniers résultats de l’enquête “Eau”, menée auprès de 5 000 communes de décembre 1999 à avril 2000, portant sur l’année 1998, viennent d’être publiés par l’Institut Français de l’Environnement (Ifen) dans son numéro 71 des données de l’environnement. Les résultats de l’enquête portent plus spécialement sur le réseau de distribution d’une longueur de 800 000 kilomètres et qui a acheminé en 1998, 5,6 milliards de m3 d’eau potable en métropole.
Ce volume se répartit en 554 millions de m3 pour les “gros consommateurs” (150 000 entreprises ou collectivités bénéficiant d’un tarif spécial), 3,5 milliards pour les abonnés domestiques et 1,03 milliard de fuites déclarées plus 530 millions non comptés.
La différence entre les volumes mis en distribution et les volumes facturés est donc de 1,6 milliard de m3, soit 28%. Si les collectivités estiment à plus d’un milliard de m3 les pertes dues à l’état du réseau, l’écart provient également des quantités consommées sans comptage et non facturées (lutte contre les incendies, eaux de lavage du domaine public…). Par kilomètre de canalisation, la perte moyenne s’élève à 5,1 m3 journalier. Le rendement des réseaux est meilleur en ville où 80% des quantités distribuées sont facturées alors qu’en milieu rural, le rendement n’est plus que de 50%. Ceci s’explique entre autre par l’étendue du réseau des communes rurales, en effet, celles de moins de 1 000 habitants utilisent 43% des 800 000 km de réseau, pour 15,5% des résidences principales desservies, tandis que les communes de plus de 20 000 habitants approvisionnent plus de 40% des résidences avec moins de 10% des conduites d’eau.
Ces chiffres mettent en valeur la nécessité d’une rénovation des canalisations de distribution, toutefois d’après l’enquête, seulement 41% des communes ont renouvelé une partie de leur réseau en 1998 (en moyenne 1,1%), à ce rythme il faudra donc un siècle pour une rénovation de l’ensemble du réseau…

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS