Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Transport de déchets nucléaires et réorientation de la politique japonaise
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Transport de déchets nucléaires et réorientation de la politique japonaise

Greenpeace dénonce une nouvelle fois l’industrie nucléaire et le transport de déchets nucléaires hautement radioactifs de la France vers le Japon (départ prévu de Cherbourg dès demain). Les nombreuses inquiétudes qui planent autour de la sécurité de ces transports (accident, terrorisme), ont conduit des dizaines d’Etat à travers le monde à s’opposer à ces transports.

Ainsi, en février 2003, les îles du Pacifique ont globalement rejeté les tentatives de la Grande-Bretagne, de la France et du Japon de faire taire leur opposition aux transports. Depuis, les Pays des Caraïbes se sont joints aux Etats africains et du Pacifique qui, en 2002, s’étaient déclarés opposés au transport de rebut de combustible plutonium du Japon vers la Grande-Bretagne.

Outre cette opposition, une partie de l’activité liée au retraitement des déchets nucléaires pourrait être remise en cause. En effet, les déchets vitrifiés qui vont être acheminé vers le Japon sont issus du procédé de séparation du plutonium des combustibles usés japonais, réalisé en Normandie à l’usine de retraitement de la Hague, exploitée par la Cogema. Le plutonium extrait vise à permettre la fabrication de combustible MOX (combustible nucléaire à base d’uranium et de plutonium), néanmoins les objectifs d’utilisation de ce combustible dans les réacteurs japonais pourraient ne pas être atteint. A ce titre, Greenpeace rappelle que les deux seuls envois de Mox à destination du Japon n’ont jamais était chargés dans les réacteurs japonais et que les contrats en cours avec la Cogema ont été rompus. Courant mai 2003, le gouvernement japonais qui doit faire face à une situation économique peu brillante, se proposait de revoir son programme nucléaire de façon drastique, le coût de celui-ci et notamment la filière retraitement étant jugé très élevé.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 03 juin 2003 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS