Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Toujours trop de nitrate apporté par les fleuves dans la mer
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Toujours trop de nitrate apporté par les fleuves dans la mer

L’institut français de l’environnement (Ifen) a calculé les tonnages de polluants transportés par les fleuves français sur les dix dernières années. Les résultats présentés ont été calculés sur 90 rivières débouchant en mer ou transfrontalières, couvrant une superficie de 507 300 km2 peuplée de 53,3 millions d’habitants.
Ainsi, les rivières et fleuves français ont véhiculé hors de France, durant les 10 dernières années 607 000 tonnes d’azote, dont 433 000 tonnes sous forme de nitrate (essentiellement d’origine agricole) et 41 600 tonnes de phosphore.
Connaître les tonnages véhiculés par les fleuves permet notamment d’évaluer les responsabilités (agriculture, industrie, urbanisation, etc.) et de savoir si les politiques de réduction des apports mises en place sont efficaces. Les chiffres présentés sont une première estimation mais le détail des apports par façade maritime montre déjà que les petits fleuves ont une contribution globalement importante et localement déterminante à l’eutrophisation du milieu marin côtier.
Pourtant, afin de protéger le milieu marin, la convention OSPAR, pour la protection du milieu marin de l’Atlantique du nord-est, a été ratifiée entre 1992 et 1998, par l’Union européenne. Toutefois, cette convention qui prévoit la réduction de 50 % des apports de nutriments et de substances dangereuses au milieu marin entre 1985 et 1995 est loin d’être respectée puisque, si les apports sont en nette diminution pour l’ammonium et pour le phosphore, en revanche, le total des émissions de nitrate en 1999 (375 000 t) est plus proche du double du tonnage de 1985 (environ 200 000 t) que de sa moitié.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS