Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Sur les traces des ancêtres de l’éléphant…
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  4. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Sur les traces des ancêtres de l’éléphant…

Dans le cadre d’une convention de collaboration franco-marocaine, Emmanuel Gheerbrant, paléontologue au Centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements et chargé de recherche au CNRS, a fait une riche découverte au Maroc. Il a, en effet, mis au grand jour les ossements d’un mammifère fossile âgé d’environ 60 millions d’années dans le bassin à phosphates des Oulad Abdoun, au Sud-Est de Casablanca. De taille modeste et pesant entre quatre et cinq kilos, il appartient à une espèce jamais rencontrée jusqu’alors, nommée Eritherium azzouzorum. Mais sa spécificité ne s’arrête pas là puisque, selon les chercheurs, il serait le plus ancien représentant connu des ongulés (1) africains et, en particulier de l’ordre des éléphants dont il conforte l’origine africaine ancienne.



Carte du bassin à phosphates des Oulad Abdoun (Maroc), et localisation du secteur de Sidi Chennane (cercle) où a été trouvé Eritherium azzouzorum.


Situé historiquement à un « stade archaïque inédit », cet héritage du passé apporte de nouvelles lumières à la communauté scientifique. Fournissant un nouveau point de datation capital, il témoigne, d’une part, de l’émergence d’un ordre d’ongulés modernes dès cette période archaïque. En outre, le spécimen retrouvé présente une morphologie très éloignée de celle de ses descendants, caractérisée notamment par une petite taille et l’absence de trompe. Ce fossé entre l’ancêtre de l’éléphant et le mammifère que nous connaissons aujourd’hui atteste de la rapidité de l’évolution qui a marqué les ongulés appartenant à l’ordre des éléphants. Que serait ce géant des temps modernes sans sa taille éléphantesque et sa grande trompe ?
Cécile Cassier
Carte © MNHN, UMR 7207, D. Geffard

1- Mammifère dont la dernière phalange du doigt ou des doigts est enveloppée d’un sabot.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
musico
29 juin 2009 - 0 h 00 min

Serte, tout ça est passionnant, mais l’urgence aujourd’hui est de se préoccuper de l’avenir, puisque c’est l’avenir qui est préoccupant.






à lire aussi
     
Flux RSS