Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Stockage souterrain de déchets radioactifs (France)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Stockage souterrain de déchets radioactifs (France)

Un rapport réalisé par J. Muller, directeur de recherche honoraire au CNRS, et A. Mourot, ingénieur géophysicien, en décembre 2001, démontre la situation géologique aberrante du site de Bure (Haute-Marne) comme laboratoire pour l’enfouissement des déchets radioactifs, si ce site devait servir de centre de stockage de déchets hautement radioactifs.
En effet, contrairement à l’ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) qui estimait en 1999 que le secteur “ne comportait aucune traces de failles à rejets verticaux”, une recherche effectué en octobre 2001 à permis aux 2 chercheurs de mettre en valeur l’existence de failles et décrochements à faible rejets vertical accompagnés localement d’une intense fracturation.
En outre, les fichiers du RENASS (Réseau national de surveillance sismologique) révèlent l’existence de plusieurs séismes dans la région de Bure, avec une augmentation de leur fréquence depuis 4 années. Même si l’amplitude des séismes est faible de 1,9 à 2,7 pour les chercheurs cela prouve que la région est soumise à des contraintes pouvant déboucher sur un séisme plus important, comme ce fut le cas par le passé. En effet, aux archives départementales de la Haute-Marne on trouve “ en 1784 violente commotion (tremblement de terre) qui renverse quelques maisons à Neufchâteau le 5 décembre” ainsi que “en avril 1885, affaissement de terre à Chantraines, la côte est descendue de 4 mètres à la suite d’un tremblement de terre…”.
En conclusion, les 2 chercheurs s’interrogent sur la gestion à long terme du laboratoire souterrain, sachant qu’à cause de la proximité d’une faille sismique active, l’étanchéité des galeries sera difficile sinon impossible à garantir avec un risque de pollution des nappes phréatiques, l’eau circulant dans les discontinuités de la roche.
Enfin, A. Mourot s’interroge sur la disparition récente, des fichiers du RENASS, de séismes dans la région de Bure. Néanmoins pour M. Granet, du RENASS, seul les séismes lié à l’activité humaine (explosions de carrières…) sont supprimés de la base.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS