Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Statut des prédateurs et électoralisme
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Réchauffement climatique : « Quand vous êtes ...
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Innovation et tradition pour un revêtement ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Statut des prédateurs et électoralisme

En France, en avril 2002, alors que le précédent ministre de l’environnement Y. Cochet avait retiré de la liste des animaux susceptibles d’être classés nuisibles, la belette, la martre et le putois, sa remplaçante, R. Bachelot, a pour projet de revenir à la situation précédente. En effet, le Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage étudie aujourd’hui, 6 novembre, un projet d’arrêté de la ministre classant de nouveau ces trois espèces sur la liste des nuisibles.

Alors à la veille des élections législatives et présidentielles, si on peut suspecter une volonté du précédent ministre d’avoir voulu faire plaisir à une certaine catégorie d’électeurs, n’oublions pas que sa décision faisait suite a une étude menée par le muséum national d’histoire naturelle et l’office national de la chasse et de la faune sauvage. Dans l’étude, les 2 organismes mettaient en évidence qu’il n’existait pas de données démontrant des dommages importants sur les activités agricoles ou forestières et sur la faune et la flore. Par ailleurs, ce retrait de la catégorie nuisible permet toujours le tir des 3 carnivores durant la période légale de chasse, évitant tout risque de surpopulation.

Par contre, le projet de l’actuelle ministre est en contradiction avec son opposition à l’utilisation de poison à grande échelle dans la lutte contre les rongeurs, les 3 petits carnivores faisant partie de leurs principaux prédateurs naturels.

Pour le ROC (ligue de préservation de la faune sauvage et la défense des non-chasseurs) la volonté de la ministre serait de ‘…faire plaisir à certains chasseurs et aux piégeurs qui n’ont pas compris la logique de la prédation et qui surtout ne supportent pas que cette prédation s’exerce aussi sur des animaux lâchés la veille d’une chasse !!’.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 06 novembre 2002 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS