Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Sommet de la Terre : bilan à mi-parcours
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
french-kiss

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Sommet de la Terre : bilan à mi-parcours

Le bilan de la première semaine de discussions n’est pas glorieux, avec des négotiations qui restent essentiellement centrées sur le commerce et l’énergie, principalement au profit des pays riches. Aussi pour le WWF, les chefs d’Etat se doivent de renverser la tendance bureaucratique mondiale et placer les hommes et l’environnement au centre du Sommet de la Terre.

Ainsi, au bilan de la première semaine, on peut retenir pour :

- l’énergie : organisation d’un large débat sur les objectifs d’énergie renouvelable, malgré l’opposition des Etats-Unis, de l’Australie, du Canada et du Japon. Le Brésil, la Norvège, le Mexique, les Philippines, le Vénézuela et l’Argentine soutiennent un objectif de 10% de nouvelles énergies renouvelables d’ici à 2010. La position de l’Union Européenne sur cet objectif n’est pas encore connue;

- l’eau douce : rédaction d’un texte pour diviser par deux le nombre de gens n’ayant pas accès à un système sanitaire d’ici à 2015 (seuls les Etats-Unis et l’Australie refusent cet objectif). Cependant, le WWF s’inquiète de ce que les gouvernements n’incluent pas dans le texte une mention assurant l’accès à l’eau non seulement pour les hommes mais aussi pour la nature;

- la biodiversité : des principes déjà approuvés semblent devoir être remis en question;

- les produits chimiques : le principe de précaution n’est pas retenu, et l’accord de Johannesbourg est moins consistant que d’autres accords déjà existants;

- l’environnement marin : adoption d’un texte comprenant un objectif de réalimentation des stocks de poissons altérés d’ici à 2015 et l’élimination des subventions néfastes (surpêche…). Toutefois le texte ne contient pas de réel plan d’action;

- le commerce : rédaction d’un texte qui remet la mondialisation à l’ordre du jour avec notamment :

    - l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) qui n’incluera pas d’accords internationaux sur l’environnement;

    - le caractère primordial du principe de précaution établi lors du 1er Sommet à Rio en 1992 qui n’est pas reconnu;

    - l’absence d’engagement de mettre un terme aux subventions qui portent atteinte à l’environnement, comme dans le domaine de l’agriculture et de l’énergie.

Sur ce dernier point, la pratique des subventions n’est pas prête d’évoluer, les USA venant de voter une nouvelle augmentation des subventions à leurs agriculteurs et la politique agricole commune européenne (la PAC) ayant de puissants supporters en Europe. Enfin, pour illustrer la dimension du problème, il est intéressant de savoir que le cumul des subventions agricoles européennes et américaines s’élèverait chaque année (selon le quotidien Le Monde) à quelque 350 milliards de dollars, soit 7 fois plus que l’aide publique des pays de l’hémisphère Nord au développement de ceux du Sud.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 02 septembre 2002 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS