Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Sécurité nucléaire, on demande un gendarme !!
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Sécurité nucléaire, on demande un gendarme !!

Construite en 1961, l’usine MOX (combustible au plutonium) de Cadarache dans les Bouches-du-Rhône est placée sur une faille à l’origine de plusieurs séismes destructeurs au cours des cinq cents dernières années.

Conscient de la dangerosité sismique du site et de la non-conformité de l’usine, la Direction de la Sécurité des Installations Nucléaires (DSIN) avait demandé sa fermeture en janvier 1995 à l’exploitant COGEMA. Toutefois, près de huit ans après la première demande de la DSIN, l’Atelier de Plutonium fonctionne toujours et a même doublé sa production entre 1996 et 2000.

Cette affaire démontre l’incapacité de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ex-DSIN) à imposer la mise en oeuvre de mesures de sécurité aux exploitants d’installations nucléaire. L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) est d’autant plus désarmée, qu’aucun gouvernement ne lui a donné jusqu’à prèsent les moyens d’imposer ses décisions.

Cité par le Réseau Sortir du nucléaire, les propos concernant le site de Cadarache, de P. Saint-Raymond, directeur adjoint de l’ASN, sont révélateurs : « la Cogema ne semble pas pressée. Tout ce que nous avons obtenu jusqu’à présent se limite à des propositions d’aménagement et de renforcement des bâtiments, dont certaines nous ont semblé pour le moins fantaisistes ». En effet, « des risques sismiques importants ont conduit les autorités à demander, depuis plusieurs années, l’arrêt de la fabrication du combustible Mox sur ce site, et que plusieurs lettres de rappel et l’exposé du problème dans les rapports annuels de 1998 et de 1999 de l’ASN n’y ont rien fait ».

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 09 novembre 2002 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
14

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS