Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Sale temps pour les ours !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Sale temps pour les ours !

Selon un rapport publié le 27 juillet 1999 par le WWF, les ours sont de plus en plus menacés. La quasi totalité des espèces ont vu leurs populations décliner au cours des dernières décennies, principalement à cause de la destruction de leur habitat, du commerce pour la médecine traditionnelle chinoise et des conflits entre plantigrades et humains.

Premier du genre, le rapport – Wanted Alive Bears in the Wild (disponible seulement en anglais pour le moment) – montre que la disparition de leurs habitats et la chasse ont eu des effets dévastateurs sur les ours noirs, lippus et malais en Asie. Les ours malais pourraient ainsi avoir disparu d’Inde et leur présence au Bangladesh est sujette à caution. Avec le déclin des populations asiatiques, les espèces sud et nord américaines doivent faire face à une recrudescence de la chasse alimentant le commerce mondial de produits à base d’ours.

En Amérique latine, les ours ont également été sérieusement affectés par la déforestation due à l’exploitation du bois, à l’élevage et à la culture du pavot et de la coca, plantes destinées au lucratif trafic de la drogue. Au Mexique, le grizzly a disparu à jamais, alors que les ours à lunettes cherchent leur survie dans les dernières forêts andines de la Colombie, du Vénézuela, de l’Equateur, de la Bolivie et du Pérou. En Europe, les mauvaises relations entre l’homme et l’ours sont à l’origine des problèmes de ce dernier. En Espagne et en Grèce, la mise en place de programmes de stricte protection sera nécessaire pour sauver le plantigrade, tandis qu’en France, les auteurs de l’étude estiment que seule l’adoption urgente d’un train de mesures drastiques laissera un soupçon d’espoir aux quelques individus qui restent.

Toutefois, le manque de recensements et d’études de terrain empêche de déterminer précisément le nombre d’ours encore vivants à l’état sauvage. « Nous savons ce qu’il y a sur le marché, mais pas ce qu’il y a dans la forêt », résume Elizabeth Kemf, responsable de l’information sur les espèces au WWF International et coauteur du rapport. «Les marchés asiatiques, particulièrement dans le sud-est, sont bien approvisionnés en parties d’ours et comme ces plantigrades deviennent de plus en plus rares en Asie, les trafiquants se tournent vers ceux des Amériques ».

Seule espèce d’ours à toujours être répandue sur l’ensemble de son territoire originel – avec des populations qui ont même doublé dans certaines régions – l’ours polaire doit aujourd’hui faire face à des menaces d’un nouveau type : la pollution chimique et les impact des changements climatiques sur son habitat.

Les auteurs du rapport précisent qu’il y a tout de même quelques bonnes nouvelles pour les ours. Ils soulignent en particulier le fait qu’en Autriche, un programme de réintroduction a permis d’accroître le nombre d’ours dans ce pays, avec surtout, l’attitude tant du grand public que des paysans autrichiens qui a radicalement changé, devenant résolument en faveur de la protection des ours.

source : WWF international

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 23 juillet 1999 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS