Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Responsabilisation des entreprises
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Responsabilisation des entreprises

Le 4 juin 2002, lors de la dernière rencontre préparant le sommet du développement durable de septembre 2002, Greenpeace a demandé aux gouvernements de mettre en place un accord international sur la responsabilité juridique et financière des entreprises vis à vis des conséquences de leur activité sur l’environnement et les individus.
Pour l’organisation écologiste l’accord doit prendre en compte :
- les biens communs des habitants de la planète;
- le respect des droits de l’Homme;
- la participation citoyenne et le droit de savoir;
- la préservation de la souveraineté alimentaire des peuples;
- la mise en œuvre du principe de précaution;
- l’adhésion aux normes les plus strictes en matière de protection de la santé humaine et de l’environnement;
- la limitation de l’influence des entreprises sur les gouvernements;
- la promotion d’un développement propre et soutenable.
Ces principes font directement référence à la catastrophe de Bhopal en Inde (décembre 1984), où une fuite de gaz dans une usine a tué des milliers d’ouvriers et riverains, et blessés des dizaines de milliers d’individus.
Cet appel s’appuie sur un rapport de Greenpeace qui recense quelques  »crimes environnementaux », selon l’association, perpétrés dans plusieurs régions du monde par différents secteurs industriels. Le rapport montre comment les multinationales sous-évaluent les dommages et échappent à leurs responsabilités civiles et/ou pénales. Il illustre aussi la nécessité de voir les gouvernements, garant de la sécurité des citoyens et du respect des législations.
La liste des cas, mentionnés dans le rapport, comprend des entreprises comme Dow, Bayer, ICI, Shell, Solvay, Monsanto, Aventis, Exxon, TotalFina et d’autres, dans les pays suivants : Brésil, Inde, Nouvelle-Zélande, Australie, Argentine, Pérou, Paraguay, Royaume-Uni, Etats-Unis, Japon, France, Russie, Espagne, Philippines, Israël et autres.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS