Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Rapport parlementaire sur le loup
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Rapport parlementaire sur le loup

Le rapport de la mission parlementaire sur le loup, présenté le 20 octobre 1999, préconise l’éradication du loup et son maintien dans des zones clôturées des parcs nationaux du Mercantour et des Ecrins. France nature environnement (FNE) constate qu’il est plus facile de faire du loup un bouc émissaire, que de se pencher sur les problèmes de fond de l’élevage ovin (liées entre autres à la mondialisation des marchés et à la sous-valorisation du métier de berger).

Le loup est un animal territorial, chaque meute occupe un espace vital de 200 à 250 km2. Quand les jeunes atteignent l’âge de 2 ans, ils partent à la recherche d’un territoire vacant, susceptible de leur procurer une nourriture suffisante, notamment l’hiver. Il apparait donc purement irréaliste et inadmissible de cantonner un animal sauvage comme le loup à 2 parcs nationaux. En outre, même si la loi française et la convention de Berne qui le protègent, admettent une possibilité de dérogation en cas de dommages importants au bétail (à la condition qu’il n’existe pas d’autres solutions satisfaisantes et que cela ne nuise pas au bon état de conservation de l’espèce), le rapport préconise des solutions sans commune mesure avec les dérogations prévues par les textes légaux. L’application de ce rapport, mettrait une fois de plus la France en infraction au regard de l’Europe.

Pour conclure, ce rapport nie la réalité du terrain, qui montre que le loup et les moutons peuvent cohabiter si les moyens de protéger les troupeaux sont donnés aux bergers et si ceux-ci acceptent de les appliquer. A ce titre dans le parc national du Mercantour, la prédation du loup sur le bétail chute au fur et à mesure que les moyens de protections sont installés.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS