Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Protection des cétacés : accord avec l’armée américaine
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Protection des cétacés : accord avec l’armée américaine

Les océans ne sont pas silencieux, l’activité des animaux qui les peuplent en est la cause. Mais cette activité n’est rien au regard de la pollution sonore liée à l’activité humaine, avec un trafic maritime à la hausse, des moteurs plus puissants et surtout la mise en place de sonars basse fréquence.

Les sons émis par les sonars à basse fréquence sont particulièrement nocifs. Les ondes qu’ils génèrent sont des milliers de fois plus intenses que le seuil acceptable. Assourdies, les baleines n’arrivent plus à communiquer et à s’orienter. Plusieurs meurent, victimes d’hémorragies auriculaires ou pulmonaires et d’accident de décompression. Aussi, suite aux échouages et morts de cétacés associés à son utilisation – Grèce (1996), Îles Vierges (1998, 1999), (Bahamas (2000), Madère (2000), îles Canaries (1985, 1986, 1989, 2002) et, dernièrement sur la côte du nord-ouest des Etats-Unis (2003) – un accord vient d’être trouver pour limiter son déploiement.

L’accord fait suite à un bras de fer médiatique et juridique de 8 ans, principalement avec 5 organisations non-gouvernementales (ONG) américaines. Les ONG dénoncent l’impact et la portée des sonars basse fréquence, avec une puissance pouvant atteindre 140 décibels à 480 km de la source.

La Marine américaine, la 1ère à le développer, souhaitait le déployer dans 75 % des océans du monde pour détecter les sous-marins. Toutefois, en vertu de l’accord qui vient d’être signé, la Marine va limiter l’utilisation des basses fréquences à des secteurs spécifiques, notamment le long du littoral oriental de l’Asie (Corée du Nord, Chine, etc.), avec durant les périodes de migration des cétacés, une utilisation encore plus restreinte. Néanmoins, en cas de conflit armé ou de menace importante, aucune limite n’est définie, ce qui peut faire craindre au 1er conflit d’envergure, la quasi disparition des cétacés de la zone géographique concernée.

Pour les ONG, cet accord avec la Marine américaine n’est qu’un premier pas, d’autres pays travaillant à mettre en place des systèmes similaires : Canada, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas, etc.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 27 octobre 2003 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
23

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS