Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Programme d’analyse de l’eau potable (Québec)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Programme d’analyse de l’eau potable (Québec)

Le ministre de l’environnement québecois a annoncé le 4 juin 2001 la mise en place pour l’été 2001 d’un programme d’échantillonnage de l’eau potable à destination des propriétaires de puits individuels ou de petits réseaux alimentant moins de 21 personnes.

Ainsi sur la base du volontariat, suite à la demande du propriétaire, le ministère transmettra à domicile une trousse d’échantillonnage, un dépliant expliquant les analyses à effectuer par le laboratoire et les instructions à suivre pour le prélèvement. Le propriétaire aura à débourser 28,89 $, au lieu des 52 $ normalement exigés pour les deux types d’analyses, le solde étant pris en charge par le gouvernement.

L’analyse portant sur les bactéries E. coli et les nitrates, dans le cas d’une eau non conforme, le laboratoire informera le propriétaire des résultats obtenus et, s’il y a lieu, des mesures de protection à prendre. De son côté le ministère de l’environnement souhaite que cette information puisse lui être transmise par le biais d’une entente signée entre le laboratoire et le propriétaire, afin d’établir un portrait global de la qualité de l’eau potable au Québec.

pour mémoire, il existe quelque 200 000 puits individuels et petits réseaux de distribution d’eau potable desservant au total près de 700 000 personnes au Québec.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
27

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS