Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Présence d’OGM non identifiés dans des semences (France)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  4. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Présence d’OGM non identifiés dans des semences (France)

L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) a été saisie le 3 juillet 2001 par les ministères chargés de l’agriculture, de la santé, de la consommation et de l’environnement, d’une demande d’avis sur l’évaluation en termes de santé publique du risque éventuel lié à la présence d’un faible taux d’OGM non identifiés dans des semences conventionnelles de maïs.

Le 23 juillet 2001, l’AFSSA estime que :

- des techniques analytiques complémentaires permettrait de confirmer formellement la présence, à une teneur très faible, d’un ou plusieurs OGM autorisés au titre de la dissémination ou de la mise sur le marché, en France, en Europe ou dans d’autres pays avec lesquels la France fait commerce;

- plusieurs observations amènent à considérer que la situation décrite n’est pas spécifique des lots analysés mais que la présence fortuite d’OGM à l’état de trace dans une proportion non négligeable des semences ou des récoltes conventionnelles paraît être actuellement une réalité. Une analyse de semences à grande échelle, avec un échantillonnage rigoureux permettrait de déterminer l’importance du phénomène;

- la probabilité qu’une exposition ponctuelle à des produits issus de ces semences présente un risque particulier pour le consommateur semble extrêmement faible.

Aussi l’AFSSA estime qu’à partir des éléments dont elle dispose, on ne peut suggérer un risque pour la santé publique. L’agence note toutefois que l’identification de l’origine de la présence d’OGM serait facilitée si tous les OGM en dissémination au plan mondial étaient accessibles aux instances d’évaluation dans une banque de données internationale sur la base d’une obligation de notification.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 juillet 2001 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS