Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Préparation de la 11ème session de la CITES
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Préparation de la 11ème session de la CITES

A Gigiri au Kenya, du 10 au 20 avril prochain, la 11ème session de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) se tiendra. A cette occasion, la liste des espèces protégées sera remise à jour. Cette liste disponible sur le site de la CITES, mentionne 11 espèces florales et 43 animales concerné par un changement de règlementation. Ainsi par exemple, le Dugong australien devrait être classé en annexe 1 et donc être intégralement protégé, alors que la population nord américaine de faucon gerfaut passerait de l’annexe 1 à l’annexe 2 avec un quota d’exportation zéro, pour les oiseaux sauvages.

Toutefois la préparation de cette session permet de noter certains points étonnants, concernant le tigre, l’éléphant, et les petits rorquals ainsi que la population orientale de baleines grises :

- bien qu’il soit classé en annexe 1 depuis de nombreuses années et donc intégralement protégé le tigre est en voie de disparition. Des mesures strictes pour protéger son habitat et combattre le braconnage doivent être prises pour assurer sa survie à l’état sauvage, aussi dans le cadre de la préparation de la prochaine CITES, des représentants de l’organisme se sont rendus fin janvier 2000 en Inde et au Japon, afin de trouver des solutions pour enrayer le déclin du tigre. Si le problème de la disparition des milieux naturels favorables aux tigres est difficile, concernant le braconnage, il est vraisemblable qu’il ne cessera que lorsque la demande en tigres, pour certaines médecines traditionnelle, aura disparu. A ce titre, la visite des représentant de la CITES au Japon est motivée par le fait qu’il s’agit du seul pays asiatique où la vente de “ morceaux de tigres “ est légalement autorisée, principalement pour des préparations médicinales;

- dans le cas de l’éléphant les choses sont plus compliquées. Alors qu’à l’exception de l’Afrique australe, les populations d’éléphants ont décru partout sur ce continent entre 1981 et 1995, avec une décroissance oscillant entre 48,9% et 67,8% selon les données, en 1997, la CITES autorisait néanmoins la reprise de la commercialisation d’ivoire pour 3 pays (le Botswana, la Namibie et le Zimbabwe). Dès lors, le déclassement des populations de ces pays en annexe 2 entraina la reprise du braconnage à grande échelle, compromettant les efforts de restauration et de conservation des espèces (y compris en Asie, où une reprise du braconnage a été constatée par les autorités).

C’est ce que dénonce le Kenya et l’Inde dans une proposition, argumentée sur 34 pages, en demandant le reclassement de toutes les populations mondiales en annexe 1 lors de la prochaine session de la CITES, alors que dans le même temps, l’Afrique du Sud demande son classement en annexe 2, et le Botswana, la Namibie et le Zimbabwe demandent leur maintien dans cette annexe.

En effet, alors que la majeure partie des populations d’éléphants est classée à l’annexe 1 de la CITES, plusieurs demandes de classement en annexe 2 sont formulées pour la prochaine session, le but principal de ces demandes étant de permettre la vente de l’ivoire et des produits réalisés à partir des éléphants;

- pour la population orientale de baleines grises, le Japon demande leur classement en annexe 2, ce qui pourrait éventuellement lui permettre la commercialisation légale des produits issus de ces mammifères, si la CBI (commission baleinière internationale) levait son interdiction de chasse commerciale à la baleine. La proposition japonaise s’appuie sur le fait que l’état de conservation des baleines grises est satisfaisant, et que l’on peut facilement la distinguer des autres espèces.

Concernant la population de petits rorquals, 3 propositions la concernent (2 japonaise et une norvégienne), si elles aboutissaient c’est quasiment l’ensemble de la population mondiale de petits rorquals qui serait susceptible d’être chassée. Comme dans le cas de la baleine grise, le bon état des populations ne justifie plus au yeux des demandeurs, le classement de cette espèce en annexe 1. Toutefois les propos tenus sont beaucoup plus forts, que ce soit à l’encontre de la CBI, ou du mammifère marin, considéré comme un “ grand prédateur de l’écosystème océanique “. Le Japon reconnait également dans les propositions, qu’il commercialise déjà “ la viande des petits rorquals qu’il chasse dans l’Antarctique à des fins scientifiques “.

Si l’une de ces propositions devait être acceptée, il est probable que la CBI, qui a pour l’instant systématiquement repoussé la chasse commerciale, ne se trouverait plus dans une position aussi forte pour repousser les futures demandes formulées par des pays comme la Norvège ou le Japon !

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 février 2000 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
13

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS