Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Pollution sonore des océans : un répit pour les cétacés
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pollution sonore des océans : un répit pour les cétacés

Les océans ne sont pas silencieux, l’activité des animaux qui les peuplent en est la cause. L’impact de l’homme sur l’environnement sonore des mers est de plus en plus grand, avec un trafic maritime à la hausse et des moteurs plus puissants. Mais le danger le plus grand vient du nouveau système de sonar que la marine américaine souhaite déployer dans 75 % des océans du monde pour détecter les sous-marins.

De part sa puissance, ce sonar représente une menace importante à la survie des cétacés. Les cétacés ont développé une gamme sonore très importante qu’ils utilisent pour des activités aussi essentielles que la recherche de nourriture, la communication entre individus, etc. La portée de ces sonars qui pourrait atteindre 140 décibels à 480 km de la source, conduirait les cétacés à vivre dans un univers de bruit permanent, ou l’ensemble de leurs communications deviendraient inaudibles. De plus, il semblerait que des sons d’une grande puissance peuvent entraîner leur mort. Ainsi en 2000, plusieurs espèces de baleines se sont échouées aux Bahamas, durant une période où la marine américaine testait des sonars très puissants. Les analyses menées par un organisme gouvernemental américain, montrent que les cétacés ont subi de multiples blessures suite à l’exposition à des sons puissants. Plus récemment, la mort de deux baleines à bec dans le golfe de Californie a été reliée à une étude géophysique acoustique de la National Science Foundation.

Toutefois, suite à la plainte de 5 organismes environnementaux américains, la juge en charge du dossier a, le 31 octobre 2002, émis une injonction à la marine américaine pour qu’elle stoppe le déploiement de son nouveau sonar dans les océans jusqu’à la fin du procès, estimant que les premiers éléments en sa possession démontraient que le projet allait à l’encontre de plusieurs textes de lois assurant la protection des cétacés.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS