Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Plus d’ivoire dans des cartons que sur les éléphants
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Plus d’ivoire dans des cartons que sur les éléphants

Il y a davantage d’ivoire illégal que d’éléphants en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Nigeria, 3 pays clés dans ce commerce en Afrique de l’Ouest. L’information est publiée dans un nouveau rapport de TRAFFIC, le réseau de surveillance du commerce de la flore et de la faune sauvage, et du WWF.

TRAFFIC a visité 9 villes en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Nigeria, pour y découvrir plus de 4 tonnes d’ivoire publiquement mis en vente. Ce volume équivaut aux défenses de plus de 760 éléphants, alors que, selon des données récentes de l’Union mondiale pour la nature, il ne reste que 543 éléphants dans ces 3 pays.

L’ivoire de ces marchés incontrôlés favorisent le braconnage et provient en grande partie de la République démocratique du Congo, du Cameroun, de la République centrafricaine et du Gabon; des pays où les mesures de protection de l’éléphant sont particulièrement compliquées à mettre en place.

Selon le rapport, les principaux acheteurs sont les expatriés, les touristes et les hommes d’affaire de Chine, Corée, France, Italie et USA, ainsi que du personnel diplomatique dans certains cas.

Evidemment, les 3 pays ne respectent pas les exigences en matière de contrôle du commerce de l’ivoire, TRAFFIC notant que l’accès aux ports d’entrée et de sortie est notamment refusé de manière systématique aux autorités responsables de l’application des dispositions de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction).

La situation est la plus alarmante au Nigéria, avec la découverte de volumes d’ivoire plus élevés que lors d’une précédente enquête menée en 1999. Ce pays risque d’ailleurs d’être sanctionné par la CITES. S’il ne se conforme pas aux exigences de la CITES d’ici mars 2004, celle-ci pourrait lui suspendre le droit d’importer et d’exporter légalement toute autre espèce de faune ou de flore figurant sur ses listes.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 15 décembre 2003 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
18

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS