Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Plébiscite pour la chasse
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
french-kiss

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Plébiscite pour la chasse

Le 11 décembre, le Conseil économique et social (CES) a estimé que ‘… le rôle positif et l’utilité de la chasse pour la société doivent être soulignés. La chasse est un exemple de développement durable et un puissant facteur de cohésion sociale…’. Si à l’origine on pouvait espérer que l’avis du CES pourrait concourir à démontrer qu’un équilibre est possible entre chasseurs et non-chasseurs, à la lecture de l’avis rendu on peut craindre l’effet inverse.

Pour le monde de la chasse, les propositions du CES vont dans le bon sens et sont logiquement bien accueillies, par contre pour les non-chasseurs l’avis rendu peut apparaître comme une provocation. En effet, bien que le CES relève certains dysfonctionnements et estime, à ce titre, que les institutions cynégétiques doivent faire des efforts concernant :

- le respect de la propriété d’autrui,

- le respect de l’animal blessé,

- le respect de l’application stricte des règles de sécurité,

- le respect des dates d’ouverture et de fermeture au gibier d’eau définies par les pouvoirs publics,

- la participation à la protection et à l’entretien des zones humides pour accueillir plus d’oiseaux migrateurs sans en augmenter les prélèvements,

- l’anticipation du remplacement du plomb comme projectile, source de saturnisme pour les oiseaux d’eau, par d’autres métaux moins dangereux pour l’environnement,

l’idée générale reste que la chasse est utile à la société, le Conseil allant jusqu’à recommander ‘…de développer des émissions télévisées cynégétiques à des heures de meilleure écoute.’

La principale utilité reconnue à la chasse est, en l’absence de prédateurs, son effet régulateur sur les espèces occasionnant des dégâts aux cultures. Il est normal de souligner ce point incontestable en certains endroits du territoire, mais pourquoi ne pas avoir relèvé les incohérences de l’Etat en ce qui concerne la protection des cultures. En effet, l’Etat tolère que des animaux d’élevage soient lâchés chaque année, malgré leur impact sur les cultures (120 000 lièvres, 100 000 lapins de garenne, 10 000 cerfs, 7000 daims), et classe en nuisible des petits carnivores gros consommateurs de rongeurs friands de cultures.

Du côté non-chasseurs, pour le ROC consulté par le CES, ‘La distinction entre la chasse de régulation, et la chasse de loisir n’est pas faite, au contraire l’amalgame est entretenu au profit du loisir-chasse.’ L’association estime également que ‘L’Etat impartial ne peut faire les yeux doux aux chasseurs extrêmes sauf à mépriser les non-chasseurs…’ et rappelle à ce sujet que 83% des jeunes n’aiment pas la chasse (sondage SOFRES 1999) et 53 % des français réclament le dimanche sans chasse (sondage SOFRES 2001).

Pour mémoire, le CES est une assemblée prévue par la constitution, qui a pour but de donner des avis au gouvernement sur la politique économique et sociale.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS