Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Pas d’accord pour l’interdiction des polluants organiques persistants
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pas d’accord pour l’interdiction des polluants organiques persistants

La 4ème session de négociations en vue d’un traité mondial sur les polluants organiques persistants (POP) se termine sur une absence totale de consensus pour mettre fin à l’utilisation et à la production de polluants organiques persistants (POP).

Ainsi, après une semaine de négociations le plus souvent laborieuses, les efforts entrepris pour éliminer certains des plus dangereux POP, comme le DDT ou le furane, ont été compromis par la volonté délibérée de certains Etats de limiter la portée du traité.

Seuls les pays membres de l’Union européenne (UE) et quelques nations en voie de développement ont défendu le principe de l’élimination des POP, alors que les Etats-Unis, le Japon, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, soutenus par l’industrie, ont principalement cherché à ajouter des amendements limitant la portée du traité.

De plus, aucun accord réel n’est intervenu sur la question du financement de l’élimination des POP et pour le moment, seul le Canada s’est engagé à fournir une assistance technique et financière pour permettre aux pays en voie de développement de substituer les POP par des alternatives durables.

La cinquième et dernière session de négociations avant la signature du traité aura lieu du 4 au 9 décembre 2000 en Afrique du sud.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
13

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS