Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Organisation mondiale du commerce (OMC) et développement durable
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants
  5. Le top 3 des gestes pour protéger l’environnement


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Organisation mondiale du commerce (OMC) et développement durable

A la veille du nouveau cycle de négociations sur le commerce international, le 29 novembre prochain à Seattle, plus de 1000 associations dans le monde se sont groupées pour demander qu’une évaluation de l’impact social et écologique des 5 premières années d’existence de l’OMC soit réalisée de manière indépendante, et qu’un moratoire soit pris sur toutes nouvelles négociations qui viseraient à étendre les compétences et pouvoirs de l’OMC, tant que cette évaluation n’a pas été réalisée.

S’il n’est pas de la compétence de l’OMC d’orienter les réglementations environnementales, ses activités ont toutefois des effets indiscutables sur les orientations et les politiques, tant nationales qu’internationales, de protection de l’environnement et de promotion du développement durable.

Face au risque d’introduction de nouveaux domaines de négociations à Seattle, tels les brevets sur le vivant, les OGM et les forêts, les Amis de la Terre s’inquiètent de la faible marge de manoeuvre qu’auraient à l’avenir les Etats membres de l’OMC à prendre des mesures indispensables à la protection de l’environnement et à la sécurité alimentaire. De plus, pour l’OMC, si le doute scientifique subsiste quant à l’incidence d’un produit sur la santé, la libre importation reste obligatoire.

L’association estime également nécessaire que se soit à l’exportateur de prouver l’innocuité du produit et non pas au pays importateur de démontrer l’existence d’un risque. Dans le règlement du différend relatif au boeuf aux hormones, la décision de l’Organe de Règlement des Différends en faveur des Etats-Unis, a montré le danger de la règlementation actuelle.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS