Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Opération-test de relâcher d’oiseaux victimes de la marée noire, après leurs soins
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Opération-test de relâcher d’oiseaux victimes de la marée noire, après leurs soins

Le nombre d’oiseaux récupérés après la catastrophe de l’Erika ne cesse de croître : plus de 54 000 recueillis dans les centres de soins et sans doute beaucoup plus de noyés en mer et non récupérés.

La LPO va entreprendre mercredi un test de relâcher d’oiseaux soignés, symbole de sa lutte pour faire reculer la mort, en association avec tous ceux qui ont oeuvré pour sauver les oiseaux : l’ADEV, Bretagne Vivante, SEPNB, le centre UNCS de l’ENV de Nantes, le Chêne, l’Hirondelle, le Parc Ornithologique du Teich, l’ONC, etc…

Les oiseaux vivants qui arrivent dans les différents centres de soins installés sur les côtes françaises, sont soumis à une chaîne de traitement particulièrement complexe :

- des traitements vétérinaires intensifs sont donnés prioritairement (purge, réhydratation, vitamines et antibiotiques.

- des gavages pour permettre à l’oiseau de reprendre du poids et supporter la suite des opérations.

- le lavage proprement dit qui demande parfois des heures de travail.

- quand l’oiseau a bien récupéré, des tests de flottabilité en piscine pour s’assurer qu’il pourra reprendre la mer et y vivre correctement.

- en même temps que ce travail de réhabilitation fonctionnelle, les soigneurs examinent certains aspects comportementaux comme le toilettage et le lissage des plumes par l’oiseau lui-même.

Alors, et alors seulement, si toutes ces étapes sont positives, sera envisagé le relâcher de l’oiseau dans son milieu naturel qu’est la mer, celui-ci ayant au préalable, été muni d’une bague du Muséum National d’Histoire Naturelle.

C’est ainsi que mercredi 19 janvier 2000, 20 oiseaux, 15 guillemots de Tro l et 5 fous de Bassan vont être relâchés en début d’après-midi devant la station LPO de l’Ile Grande, dans les Côtes d’Armor.

Pourquoi cette opération et pourquoi cet endroit ?

Il s’agit d’une opération-test de relâcher ; d’autres suivront si celle-là réussie.

Ensuite la station de l’Ile Grande est hautement symbolique de part son expérience mais aussi parce qu’elle est le lieu de coordination nationale du plan de sauvetage des oiseaux mazoutés, victimes de la marée noire de l’Erika.

De plus, L’Ile Grande se situe dans les Côtes d’Armor, région qui a été heureusement épargnée par la catastrophe. Avant le relâcher, la LPO s’est enquise auprès des autorités maritimes pour savoir s’il n’y avait pas actuellement de pollution, même mineure, dans la Manche.

Enfin, nous sommes à une période de l’année où commencent à remonter vers le nord les premiers oiseaux marins. Ceux-là , au moins, ont quelques chances d’être épargnés.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 janvier 2000 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS