Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Nitrate et eau potable, un nouveau procédé de traitement
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. Prendre conscience de l’impact des ...
  4. Une centrale nucléaire flottante en Russie
  5. Greenpeace contre le suremballage


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Nitrate et eau potable, un nouveau procédé de traitement

Une avancée vient d’être accomplie dans le domaine de la dénitratation des eaux potables au terme d’un programme de recherches menées en coopération entre un laboratoire mixte CNRS, Université de Montpellier, École nationale supérieure de chimie de Montpellier et la société EURODIA. Ce nouveau procédé associe l’extraction des nitrates par électrodialyse, et leur destruction au moyen d’un bio-réacteur à membrane.

L’emploi d’engrais et l’épandage de lisiers ont provoqué une augmentation de la teneur en nitrate dans les eaux naturelles utilisées pour produire de l’eau potable. Les composés azotés, issus de la transformation de ce polluant dans l’organisme humain, présentent des risques pour la santé. C’est pourquoi dans les eaux potables, la teneur en nitrate a été limitée à 50 milligrammes par litre (en France), malgré une recommandation 2 fois plus faible par l’Union Européenne.

Depuis quelques années, une technique électro-membranaire a été appliquée à la dénitratation des eaux potables : l’électrodialyse. A la différence d’autres procédés, ce traitement ne détruit pas les nitrates qui restent prèsents dans un concentrât à traiter. Les recherches menées ont donc permis de mettre au point un nouveau procédé qui associe l’extraction des nitrates par électrodialyse et leur destruction au moyen d’un bio-réacteur à membrane. Au final la teneur en nitrate de l’eau potable, après traitement, atteint des valeurs bien inférieures à 20 milligrammes par litre. Dans le rejet final à la sortie du bioréacteur, cette teneur est nulle. L’avantage de ce procédé est qu’il conserve toute son efficacité quels que soient la teneur en nitrate, le débit de l’eau ou la température. Il pourra être implanté aussi bien dans des petites communes que dans de très grands centres de traitement des eaux. Ce nouveau procédé est en cours d’expérimentation finale au Lycée d’enseignement général technologique et agricole du Gard à Rodilhan.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 05 octobre 1999 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS