Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Mort de bovins suite à l’ingestion de plomb de chasse
L'éco-photo de la semaine
nature-majeste

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes

Formation aux métiers de la nature
Chiffre Clé
· 3 millions de Français utilisent le vélo de façon quotidienne ·
3 millions de Français utilisent le vélo de façon quotidienne. Un chiffre encourageant pour les [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Une ampoule pour la vie et fabriquée en ...
  2. Autisme et pesticides : une nouvelle étude ...
  3. La nature, cette majesté !
  4. Cet été, n’oubliez pas le paillage
  5. Quelles villes adoptent la Révolution Ecologique ?

Focus Sur
requins
Plus beau qu’un requin, tu meurs !

Le dossier du mois
La première maison en paille du monde, se trouve en France
S’il n’y avait les bottes de paille sur le trottoir et le GPS pour signaler que l’on est arrivé, les visiteurs de la première maison en bois et paille d’Europe, pourraient passer plusieurs fois devant sans en avoir conscience. Avec sa façade recouverte d’une vigne vierge, près de cent ans après sa construction, elle affiche un état exceptionnel et se fond parfaitement dans le paysage [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Mort de bovins suite à l’ingestion de plomb de chasse

Depuis fin novembre 2001, 6 vaches laitières sont mortes suite à l’ingestion de plomb provenant, selon toute vraisemblance, d’un terrain de ball-trap situé à proximité du champ de maïs servant à les alimenter durant la période hivernale.
L’affaire a commencé le 2 novembre avec un animal au comportement anormal, suivi d’un autre, fin novembre, qui ne tarde pas à mourir. En décembre, c’est 2 vaches supplémentaires qui sont mortes, le vétérinaire n’ayant rien détecté de particulier lors des examens, l’agricultrice demanda une autopsie pour connaître la cause de la mort de ses bêtes. Le résultat des analyses est clair, les vaches avaient de 1 à 2 kilos de plomb dans l’estomac. La cause ??… un terrain de ball-trap (qui a cessé toute activité depuis le 2 février) situé à proximité du champ de maïs qui sert à alimenter les bovins durant la période hivernale.
Au final, l’exploitation bretonne ne peut plus vendre son lait depuis le 4 janvier 2002 et selon V. Lambert, l’agricultrice, le troupeau va être prochainement abattu, puisque toutes les bêtes qui ont consommé du maïs ont leur lait et/ou leur sang contaminés, y compris des jeunes de 8 mois.
Ce qui paraît étonnant dans cette affaire c’est le caractère soudain de la contamination, puisque ball-trap et champ de maïs ont cohabité durant 4 ans, sans problème apparent. Néanmoins, selon l’exploitant, la cause pourrait être due à un changement de variété de maïs, celui-ci présentant des feuilles plus ouvertes, il aurait recueilli alors davantage de plomb lorsque ceux-ci tombent au sol après un tir.
V. Lambert redoute également de ne pas pouvoir vendre le blé d’une parcelle située à proximité, car bien qu’à l’état de jeune pousse, la céréale pourrait être contaminée par l’importante densité de bille de plomb au sol. Enfin, concernant la santé publique avec le lait collecté alors que la contamination n’était pas encore connue, aucune information n’est actuellement disponible.
Ce problème lié à l’utilisation de plomb dans les cartouches, pour les activités de ball-trap et de chasse, avait déjà été dénoncé en avril 2001 par Univers-nature, le portail de l’environnement sur internet. Le site web avait alors organisé avec l’association ROC, une conférence de presse en septembre, puis lancé une pétition pour l’emploi de cartouches sans plomb en octobre.
Si l’Espagne a rejoint en octobre 2001 les pays qui imposent l’utilisation de cartouches sans plomb dans les zones humides, en France rien n’est officiellement prévu avant 2008, malgré les propos du ministre de l’environnement concernant une interdiction en 2004.

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
18

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS