Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Mise en examen de Total
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  4. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Mise en examen de Total

Le 7 novembre 2001, la juge d’instruction en charge du dossier du naufrage du pétrolier Erika, à l’origine d’une marée noire sur la côte atlantique française, a mis en examen le groupe Total-Fina-Elf pour «complicité de mise en danger d’autrui» et «pollution maritime». A cette occasion, le groupe c’est aussi vu notifier son placement sous contrôle judiciaire et l’obligation de verser une caution de 7,62 millions d’euros avant le 15 décembre. Total n’a également plus le droit d’affréter des navires de plus de 15 ans pour transporter du fuel identique à celui que transportait l’Erika.

Ces décisions semblent attester que la justice reconnaît la responsabilité du groupe concernant le choix du navire et la gestion des problèmes à l’origine du naufrage, notamment grâce à un rapport d’expertise remis récemment à la juge. Ce rapport note entre autres des traces de corrosions et souligne que le navire n’avait plus d’agrément lui permettant de naviguer à la date du naufrage.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 12 novembre 2001 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS