Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Menace sur les variétés anciennes de plantes (France)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Ecomobilité 2

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Comment trouver une mutuelle adaptée à la ...
  2. Apprendre l’anglais en ligne
  3. Couper l’eau pendant le savonnage !
  4. Chaudière à basse température ...
  5. L’hiver, faut-il hiberner ou préparer le ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
USED jonathan-ybema-n29bMCHktj0-unsplash
  Comment bien chauffer sa maison ? Saviez-vous que le chauffage est l’une des plus grosses dépenses d’un foyer ? Il est donc important de se tourner vers un système économique et confortable, tout en adoptant les bons gestes au quotidien. Revoir l’isolation de son logement, utiliser la domotique, adapter la température en fonction des pièces, entretenir ses équipements… Tous ces gestes évitent d’avoir froid [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999







Menace sur les variétés anciennes de plantes (France)

Alors que depuis des dizaines d’années, la recherche publique profite avant tout aux grandes firmes privées et aux multinationales pour développer des hybrides F1 et maintenant les plantes transgéniques, les semenciers qui font le choix de la conservation de variétés anciennes apparaissent aujourd’hui très isolés.

Ainsi, le commerce de semences florales et légumières de variétés anciennes souffre de telles tracasseries administratives qu’il est voué à disparaître progressivement. A ce titre, Terre de Semences, qui produit et distribue, depuis 5 ans, des semences issues de l’agriculture biologique et bio-dynamique, voit sa survie menacée. Cette société présente dans son catalogue près de 1.400 variétés ou espèces de plantes potagères ou florales, dont la grande majorité est illégale à la vente puisque non inscrite sur le catalogue officiel.

En effet, la plupart des espèces alimentaires inscrites dans le catalogue français sont des variétés hybrides F1 ou des variétés fixées protégées pendant 20 ans. Ainsi pour la tomate, il n’y a dans ce catalogue, que 2 % de variétés fixées dites ‘du domaine public’.

Depuis le début du siècle, la plus grande partie des anciennes variétés ont disparu et cette tendance s’est intensifiée à partir de 1961 avec la création du système des ‘obtentions végétales’ qui a permis à une dizaine de multinationales de contrôler actuellement près de 40 % du marché mondial de la semence, les quatre principales étant Du Pont, Novartis, Limagrain et Monsanto.

La disparition des anciennes variétés et leur remplacement par des variétés hybrides F1 a généré un marché totalement captif, car ces variétés F1 ne sont pas reproductibles conformes au type : les jardiniers, les maraîchers et les agriculteurs doivent donc les racheter tous les ans.

Afin de ‘légaliser’ l’activité des quelques semenciers oeuvrant dans cette dynamique de protection des variétés anciennes, un arrêté ministériel, publié au Journal Officiel du 26/12/1997, a ouvert un registre ‘variétés anciennes pour jardiniers amateurs’. Néanmoins l’inscription à ce registre, outre le fait qu’il faille prouver l’âge de la variété, son caractère distinct, acquitter un droit de 1450 F par variété, etc… ne permet que la vente en France et aux seuls jardiniers amateurs.

Si la société Terre de Semences venait à être obligée de fermer, l’association loi 1901 Kokopelli, qui vient d’être créée, permettrait grâce à une adhésion forfaitaire avec accès à la banque de semences, de sortir du domaine conventionnel de la commercialisation et donc, de contourner la loi.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 novembre 1999 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS