Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Maïs transgénique et papillon
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Maïs transgénique et papillon

Des chercheurs américains ont démontré aux cours d’essais en laboratoire, que les chenilles du papillon monarque avaient une espérance de vie quasiment diminué par 2 dans un environnement de plantation de maïs transgénique.

Si les papillons ne touchent pas au maïs, ils sont par contre friands des feuilles de laiteron (variété d’herbe) qui poussent à proximité du maïs. Le pollen du maïs se dépose en quantité sur les feuilles de la laiteron et il est donc consommé par les chenilles.

Sur des feuilles enduites de pollen de maïs transgénique, la mortalité atteint 44% après 4 jours de consommation, alors qu’elle est nulle dans le cas de pollen de mais non transgénique.

A terme, on peut s’inquiéter pour la population du monarque.

A la suite de cette révélation l’Europe vient de décider de stopper l’homologation des espèces de maïs transgénique. Néanmoins concernant les 2 variétés déjà homologuées, aucune décision n’a encore été prise.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS