Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Lorsque la France stoppe la bio !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Lorsque la France stoppe la bio !

En 1985, la France détenait 60% des surfaces agricoles utiles (SAU) européennes en bio et faisait figure de leader en matière d’agriculture biologique. A l’aube du XXIème siècle, faute d’une mise en œuvre énergique d’aides à la reconversion comme chez ses proches voisins, l’agriculture bio française représente moins de 9 % de la SAU européenne bio. Aussi, pour satisfaire sa demande, la France importe maintenant 70 % de ses produits bio (végétaux, lait et cultures fourragères surtout) d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne essentiellement.

Pour la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique des régions de France (FNAB) ‘A l’heure où tous les grands pays européens placent l’agriculture biologique parmi les priorités du développement agricole (Allemagne, Italie, Grande Bretagne), non seulement la France fait figure de parent pauvre (moins de 2 % d’agriculteurs bio), mais elle n’engage rien pour améliorer la situation.’

En effet, on est loin d’octobre 2001, lorsque le ministre de l’agriculture, son homologue de l’environnement et la FNAB annonçaient la création de l’Agence BIO, avec comme objectif de parvenir à 5% des surfaces agricoles françaises en bio à l’horizon 2005. Depuis le 6 août 2002, date de suspension des CTE (Contrats Territoriaux d’Exploitation) par le ministre de l’agriculture, il n’existe plus aucun dispositif pour accompagner financièrement les conversions vers l’agriculture biologique. Prévus initialement pour le printemps 2003, puis pour septembre 2003 dernier délai, les CAD (Contrats d’Agriculture Durable) s’apparentent de plus en plus à l’arlésienne et ne semblent pas attendus par les administrations départementales avant le début de l’année 2004. Pour la FNAB, le développement de l’agriculture biologique est compromis et plusieurs cas de figure posent aujourd’hui des problèmes majeurs :

- des producteurs ont déposé des dossiers de conversion avant la suspension du dispositif CTE (août 2002) et se retrouvent aujourd’hui à pratiquer l’agriculture biologique depuis un an et demi sans avoir touché de compensation économique pour leur période de conversion,

- d’autres se sont engager malgré la suspension du dispositif, en faisant confiance aux pouvoirs publics qui annonçaient une mise en place rapide du nouveau dispositif CAD.

Pour ces raisons, la fédération demande l’adoption immédiate :

- du financement de tous les dossiers de conversion qui sont en attente de paiement depuis 1 an et demi,

- de la mise en place d’une aide à la conversion opérationnelle dès cet automne, si nécessaire indépendamment des CAD.

Selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire économique de l’agriculture biologique, la bio comptait en 2002, en France, 509 000 hectares et 11 177 exploitations. La Lozère, l’Aveyron, la Loire Atlantique, le Maine et Loire, ainsi que les départements du Sud Est de la France, comptent le plus grand nombre d’exploitations bio.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 04 octobre 2003 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
20

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS