Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Levée du moratoire sur les OGM en Europe
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Levée du moratoire sur les OGM en Europe

Comme prévu, la Commission européenne a levé le moratoire sur les OGM, le 19 mai, en autorisant le maïs Bt11 du suisse Syngenta. Ce maïs qui produit un insecticide et est tolérant à un herbicide pourra dorénavant être commercialisé pour la con,sommation humaine en boîte ou frais.

En prenant cette décision pour 10 ans d’importation, la Commission européenne met fin au moratoire décidé par les ministres de l’environnement européen en juin 1999. Conformément à la nouvelle législation, l’étiquetage qui accompagnera ce maïs devra faire mention, clairement, qu’il provient d’une plante génétiquement modifiée.

Les importations en Europe de ce maïs étaient déjà autorisées depuis 1998, mais uniquement pour l’alimentation animale et dans des produits alimentaires dérivés (huile, farine, sucres, sirops, etc.). Aujourd’hui, l’autorisation pour la consommation humaine obtenue, il ne reste plus qu’à Syngenta (anciennement Novartis) d’obtenir la possibilité de le cultiver en Europe. En effet, pour le moment cette autorisation est refusé à l’industriel, ce qui apparaît paradoxal puisque selon la législation européenne, les OGM autorisés dans l’UE pour la consommation humaine, peuvent être disséminés dans l’environnement.

Au delà de cette autorisation, c’est tout un pan de la lutte anti-OGM et du principe de précaution qui s’écroule aujourd’hui. Ainsi, bien qu’il soit dorénavant autorisé à la consommation humaine, pour la fédération France Nature Environnement ‘…ce maïs n’a jamais, en tant que tel, été évalué pour ses impacts sanitaires et a fait l’objet de sérieuses réserves de la part de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA)…’. En effet, l’agence officielle estimait fin novembre 2003, que d’éventuels effets ne pouvaient être écartés et qu’en toute rigueur, il convenait d’évaluer l’impact d’une consommation régulière de ce maïs doux par une étude de toxicité/tolérance chez le rat ou une étude de tolérance /alimentarité chez un animal d’élevage (par exemple, le poulet en croissance).

D’autre part, cette levée du moratoire intervient alors que plusieurs incertitudes demeurent, notamment en matière d’étiquetage et de traçabilité (les produits issus d’animaux nourris aux OGM échappent toujours à l’étiquetage) et la responsabilité en cas de dommages aux cultures traditionnelles n’est pas définie.

Face à ce renouveau des OGM (le Bt11 est le premier OGM approuvé dans l’UE depuis 1998) les Etats membres qui se sont opposés à son autorisation, non plus comme alternative que d’utiliser la ‘clause de sauvegarde’ prévue par la réglementation pour l’interdire à leur échelon national. Cela s’avère d’autant plus nécessaire qu’une trentaine d’ autres procédures d’autorisation sont actuellement en cours et que des preuves de méfaits sur la santé sont établies lorsque que des tests de toxicologie sont enfin réalisés, selon France Nature Environnement.

Une chose est certaine, à la veille des élections européennes, avec cette décision, les instances européennes ne sortent pas grandies, puisque faute d’être parvenu à un accord ministériel, c’est une instance sans légitimité démocratique, la Commission européenne, qui a tranché à l’opposé d’une opinion européenne majoritairement opposée aux OGM.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 mai 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS