Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » L’étude des rayonnements ionisants n’est pas une priorité
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  4. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’étude des rayonnements ionisants n’est pas une priorité

La réduction progressive du budget du Comité scientifique des Nations Unies pour l’étude des effets des rayonnements ionisants affecte de façon significative son efficacité.  M.Cordeiro, le Président du Comité scientifique, a demandé, à ce titre, au Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) de renforcer le budget du Comité. La communauté internationale apporte son appui à cette démarche, l’ensemble des délégations estimant qu’il est nécessaire de trouver une solution, le plus rapidement possible, à la crise financière que connaît le Comité, compte tenu de l’importance et de la qualité de ses travaux.

Le Comité scientifique rappelle qu’il a adopté un programme, en 2001, qui devrait lui permettre, entre autres, de recueillir de nouvelles données sur les radioexpositions naturelles, artificielles, professionnelles, médicales. D’autre part, il est prévu d’examiner toute une série de questions se rapportant aux effets sanitaires des rayonnements ionisants, les risques de cancers constituant l’un des sujets de préoccupation majeurs, avec les effets sanitaires de l’accident de Tchernobyl. Toutefois ce programme accuse un retard non-négligeable, en raison de la faiblesse de son financement.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS