Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Les ours slovènes indésirables dans les Pyrénées françaises
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  4. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les ours slovènes indésirables dans les Pyrénées françaises

Lors du débat sur le projet de loi sur la chasse, selon un amendement proposé par A. Bonrepaux qui visait, dans sa 1ère version, à la capture des animaux réintroduit, les ours slovènes, introduits dans les Pyrénées en 1996, devront être capturés.

Pour l’association Artus qui est à l’origine de la réintroduction, “ le gouvernement et les députés veulent ignorer les mesures de prévention mises en place pour protéger les troupeaux contre les attaques d’ours. Les chiens de protection, la formation et la création de postes de bergers… autant de mesures très efficaces à l’étranger et qui commençaient à porter ses fruits en France… Hélas, dans un débat sur les prédateurs, on préfère déclencher une chasse aux sorcières plutôt que de trouver des solutions économiques modernes. La France marque là toute sa différence avec l’Italie qui crée des emplois grâce à l’ours et au loup. “

Pour le ROC (Rassemblement des opposants à la chasse) “ il est vrai que les ministères ont tendance à n’écouter que certains élus devenus otages de lobbies corporatistes. “

Ces quelques commentaires d’associations reconnues, montrent que l’incompréhension et la surprise est grande face à une décision qui va à l’encontre de l’aspiration d’une majorité de français (74 % des français étant favorable à la présence des ours en France), et qui a reçu l’approbation de la Ministre de l’Environnement. Durant les débats à l’Assemblée, la Ministre a en effet déclarer “ Je comprends les intentions de M. Bonrepaux, qui a raison d’estimer qu’on s’est montré un peu léger, dans le passé, quand on a décidé de réintroduire certains prédateurs. …… Nous devons surtout rassurer les éleveurs, dont les troupeaux sont détruits par deux animaux qui n’ont pas un comportement normal . “

Un peu plus tard dans les débats, c’est la Ministre, elle-même, qui a noté : “ …certaines espèces sauvages – telles que le gypaète barbu – ont été réintroduites sans que cela pose de problèmes à quiconque. Or, si l’amendement de M. Bonrepaux était retenu, ces animaux qui ne causent aucun dommage particulier devraient être éliminés. Ne peut-on imaginer une rédaction qui traite le problème spécifique de l’ours ? “… et les députés de rédiger et de voter l’amendement.

Au cours des discussions sur cet amendement, il a été également beaucoup question du loup, de sa présence dans les Alpes, et de son élimination (C. Estrosi).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS