Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Les nuisibles devant le Conseil d’Etat
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les nuisibles devant le Conseil d’Etat

Dès le premier décembre, en s’appuyant sur la liste nationale des animaux nuisibles, les préfets prennent un arrêté fixant la liste et les conditions de destruction des animaux nuisibles de leur département. Le 6 novembre, à l’initiative de la ministre de l’écologie, la martre, la belette et le putois réintègraient la liste des animaux susceptibles d’être classés nuisibles en France.

Considérant que cette décision va à l’encontre du bon sens et des arguments scientifiques, l’ASPAS (association pour la protection des animaux sauvages) a déposé, le 21 novembre, un recours en procédure d’urgence devant le Conseil d’Etat, pour demander l’annulation de l’arrêté.

La martre, la belette et le putois participent activement à la régulation des petits rongeurs qui causent des dégâts dans les cultures. Pour lutter contre ces rongeurs dans les régions infestées, les autorités recourent fortement à des appâts empoisonnés. Néanmoins, les prédateurs naturels des campagnols : rapaces diurnes et nocturnes, renards, martres, etc. sont contaminés, ainsi que parfois les sangliers, lièvres et chevreuils comme l’attestent les études de l’ONCFS (office national de la chasse et de la faune sauvage). Pour ces raisons, l’ASPAS estime que ‘Il est non seulement absurde mais surtout totalement injustifié de continuer à considérer des espèces comme nuisibles alors qu’elles jouent un rôle essentiel dans le maintien des équilibres écologiques, et que leur présence évite l’emploi de tonnes de produits chimiques très coûteux et extrêmement néfastes à l’environnement et à la santé publique.’

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 22 novembre 2002 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS