Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Les intempéries malmènent l’hégémonie nucléaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les intempéries malmènent l’hégémonie nucléaire

Dans le sud de la France, suite aux violentes intempéries la situation tant à s’améliorer. Les vents violents venant du large devraient se calmer et faciliter ainsi l’écoulement vers la mer des rivières en crue.

Les centrales nucléaires n’ont pas été épargnées par les intempéries et les risques d’inondations, mais la situation s’améliorant, EDF a engagé les opérations de redémarrage.

Au final, les intempéries ont causé l’arrêt de 4 réacteurs : 2 à Cruas en Ardèche et 2 à Tricastin dans la Drôme. Les hauts débits du Rhône ont provoqué des menaces d’inondation sur plusieurs installations, notamment l’ensemble des sites nucléaires du Tricastin et de Marcoule, les débits actuellement à la baisse permettent de voir les menaces d’inondation s’éloigner. Pour les autres installations nucléaires de la région, la situation est redevenue normale.

Avec le réchauffement de la planète, la promesse de phénomènes météorologiques extrêmes récurrents (canicule, violentes intempéries, etc.) devrait nous faire nous interroger sur nos choix énergétiques. Entre la canicule de cet été et les intempéries que le sud vient d’affronter, le nucléaire a montré de nouvelles limites qu’il pourrait être utile d’analyser finement avant de perdurer dans une politique de production d’électricité à 80% d’origine nucléaire.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
21

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS