Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Les esquimaux d’Alaska aux actionnaires de BP Amoco : ça chauffe pour nous ! (communiqué de presse de Greenpeace en date
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les esquimaux d’Alaska aux actionnaires de BP Amoco : ça chauffe pour nous ! (communiqué de presse de Greenpeace en date

Trois représentants Esquimaux – des peuples Yup’ik et Gwich’in – ont fait le voyage depuis l’Alaska jusqu’en Grande-Bretagne pour venir exprimer leurs inquiétudes à l’assemblée générale des actionnaires de BP-Amoco qui se déroule aujourd’hui à Londres. Les explorations pétrolières de la compagnie contribuent au changement climatique, lesquels ont des impacts directs en Alaska. Mais que valent les enjeux financiers de ces nouvelles explorations pétrolières face à la vie, à la culture et à l’environnement des Esquimaux d’Alaska ?

Les preuves scientifiques coïncident pourtant avec les témoignages des autochtones sur les changements climatiques : la banquise en Arctique a diminué de 4,5% durant la dernière décennie, menaçant ainsi sérieusement la faune sauvage&endash; ours polaires, caribousŠ

Allan Hayton, du peuple Gwich’in Athabascan du Arctic village, a déclaré au Président-directeur de BP lors de l’Assemblée générale des actionnaires : ‘ Depuis de nombreuses générations, le peuple Gwich’in, mon peuple, a pu compter sur sa terre pour assurer sa survie. Maintenant, nous témoignons des changements dramatiques de notre climat en Alaska, changements dus à la consommation de combustibles fossiles. Une marée noire sur la North Slope risque de faire disparaître la vie sauvage, encore abondante. Notre vie en tant qu’autochtones, est également en danger. Monsieur John Browne, avec respect, je me permets de vous demander d’arrêter le projet Northstar, et de vous engager à ne procéder à aucun forages sur le territoire du Refuge National de la Vie Sauvage. ‘

Se sont également exprimés lors de cette assemblée, 60 membres du groupe d’actionnaires SANE-BP (Shareholders against new oil exploration). Ces militants ont acheté des actions BP-Amoco pour tenter de bloquer ses projets pétroliers. Ils ont ainsi expliqué aux autres actionnaires les menaces pour l’environnement que constitue le projet Northstar et présenté les solutions à engager : arrêter les explorations pétrolières et développer les énergies renouvelables.

En engageant 500 millions de dollars dans le projet Northstar, premier développement offshore dans l’Océan arctique, BP-Amoco montre clairement ses intentions de promouvoir les explorations pour de nouveaux gisements pétroliers, alors que les changements climatiques constatés imposent leur arrêt immédiat. ‘Comment BP peut-elle faire semblant de ne pas entendre le cri d’alarme des peuples qui constatent depuis deux dernières décennies les changements climatiques sur leur terre natale ? BP-Amoco méprise la protection du climat et menace diverses formes de vie en procédant à de nouvelles explorations pétrolières ‘ déclare Nancy Chryssanthi, chargée de mission Energie/Transports à Greenpeace France.

Les propos de Peter Sutherland, président de l’Assemblée générale des actionnaires, en réponse aux questions des autochtones d’Alaska n’ont pas de quoi les rassurer. D’après lui ‘ BP-Amoco respecte le protocole de Kyoto et les explorations pétrolières en Alaska sont un bien pour les populations locales ! ‘. Quant au devenir du projet Northstar, aucune réponse n’a été formulée.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 15 avril 1999 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS