Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Les effets “Saint-Jossepin”
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants
  5. Le top 3 des gestes pour protéger l’environnement


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les effets “Saint-Jossepin”

Selon l’ASPAS (association pour la protection des animaux sauvages), “ pour contenter des chasseurs extrémistes de toute façon systématiquement mécontents, le projet de loi présenté ce mercredi en conseil des ministres ignore des réalités scientifiques. Du coup, par manque de courage, le gouvernement Jospin se met à dos les chasseurs ET les écologistes ”.

L’association souhaite l’application de règles démocratiques dans le monde de la chasse, et propose la création d’un office de la faune sauvage, regroupant en proportions équitables, des représentants des chasseurs, des écologistes, et de l’Etat. En outre, elle rappelle la nécessité légitime de permettre à tout propriétaire terrien d’interdire ou non la chasse sur sa propriété, et de limiter la chasse entre fin septembre et fin janvier en accord avec tous les avis scientifiques, ainsi que la directive européenne.

L’ASPAS demande également le retrait de la liste des espèces chassables de certains oiseaux migrateurs dont les effectifs sont en diminution (vanneaux, bécasses, grives et tourterelles des bois) durant une période d’observation, avec révision au bout de 5 ans des listes pour tenir compte des évolutions d’effectifs.

Enfin, l’association se prononce pour le dimanche après-midi sans chasse, pour assurer la sécurité et la quiétude des promeneurs.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS