Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Les chimpanzés ne seront plus des cobayes
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Les chimpanzés ne seront plus des cobayes

Chimpanzé

Les chimpanzés ne serviront plus de cobaye à la recherche gouvernementale aux Etats-Unis. En effet les instituts nationaux de la santé (NIH) ont décidé en novembre dernier de ne plus utiliser les chimpanzés pour la recherche biomédicale.

Cette décision découle des recommandations d’une commission consultative interne qui, en juin 2013, avait amené le NIH à mettre à la retraite environ 310 chimpanzés. Une réserve de 50 chimpanzés fut néanmoins gardée afin d’aider la recherche dans des cas très spécifiques, tels que des urgences de santé publique. C’est cette réserve qui a aidé à prouver que les chimpanzés ne sont pas nécessaires à la recherche biomédicale, explique Stephen Ross, spécialiste du comportement animal qui avait aidé la commission de 2013 et qui travaille au Lincoln Park Zoo à Chicago. Effectivement, le NIH note une baisse de la demande de chimpanzés dans la recherche : seulement une application a été posée depuis 2013 pour utiliser des chimpanzés, application subséquemment retirée.

Un autre événement fut décisif pour le NIH : le service de la pêche et de la vie sauvage américain a enregistré les chimpanzés, en liberté comme captifs, parmi les espèces menacées le 16 juin dernier. Ainsi, des permis doivent être distribués pour la recherche si l’animal peut y être blessé. De plus les projets doivent dans ce cas être bénéfiques pour les chimpanzés sauvages ou bien doivent aider à la propagation et à la survie de l’espèce. Le NIH note qu’aucune demande de permis n’a été faite à ce jour.

Si tous les chimpanzés appartenant au NIH sont désormais éligibles pour être mis à la retraite dans un sanctuaire, on ne sait pas quand ils seront déplacés. Et pour cause, peu de sanctuaires peuvent accepter les chimpanzés utilisés pour la recherche, et ceux qui le peuvent n’en ont pas la capacité. Aussi si ‘Chimp Haven’, un sanctuaire financé par le gouvernement, a immédiatement ouvert 25 places, le placement de chaque animal va prendre du temps et de l’argent. Le NIH cherche une solution pour placer tous ses chimpanzés à la retraite, notant que la mort éventuelle des animaux rendrait une place en sanctuaire inutile.

© Jeff Buck, 2012

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Marine (voir la biographie)
le 14 décembre 2015 à 01:38

53 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2015
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Nicole Sarah Kretchmann
19 décembre 2015 - 19 h 14 min

5 millions d’animaux massacrés en doulce France par jour dans les abattoirs !!!!
Prendre faits et gestes pour certains animaux, ça doit aider à se déculpabiliser en face du foie gras, des chapons castrés à vif, des poussins mâles broyés vivants, des repas de fêtes où la SOUFFRANCE VA RÉGNER EN MAÎTRE DANS LES ASSIETTES DES PETITS ET GRANDS FRANçAIS.
mon site http://chante-la-vie.fr
Cordialement
Nicole Sarah Kretchmann



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1184

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS