Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Les affrèteurs pétroliers non-responsables financièrement en cas de dommage
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants
  5. Le top 3 des gestes pour protéger l’environnement


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les affrèteurs pétroliers non-responsables financièrement en cas de dommage

En étudiant la partie juridique du dossier de l’Erika, le Collectif citoyen anti-marées noires de St Nazaire et du Littoral a constaté qu’en 1992, le gouvernement français a négocié et signé un protocole qui exonère le pétrolier affréteur de toute responsabilité (Article 3).

Cette loi exonère les acteurs du commerce maritime de leur responsabilités financières en cas de dommages, aussi bien sur le plan des professionnels (commerce, tourisme, professionnels de la mer) que sur le plan du préjudice écologique (faune, flore, humains).

Pour le Collectif, ce ne saurait être à l’Etat, et par conséquent aux contribuables, d’assumer les préjudices économiques dûs à la recherche du profit maxi au détriment de la sécurité. A ce titre le Collectif demande l’abrogation du protocole de 1992 modifiant la Convention de 1969 sur la responsabilité civile pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS