Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Le retraitement des déchets nucléaires pas rentable
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants
  5. Le top 3 des gestes pour protéger l’environnement


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le retraitement des déchets nucléaires pas rentable

British Energy, le plus grand producteur d’électricité nucléaire britannique vient d’annoncer à plusieurs journaux britanniques son intention d’arrêter le retraitement des combustibles usés issus de ses centrales. Cette compagnie souhaite s’inspirer de son expérience aux USA, où les déchets sont stockés sur le site même des centrales, dans l’attente d’être envoyés dans un centre de stockage définitif. Cette solution est, selon la compagnie, de 6 à 7 fois moins coûteuse que le retraitement et moins dangereuse et nocive pour l’environnement.

Pour le président de British Energy, dont la compagnie doit faire face à la baisse de 30% du prix de l’électricité pour le consommateur tandis que les coûts d’exploitation des déchets ont augmenté de 11 %, le retraitement est une méthode trop coûteuse pour gérer le combustible usé.

British Energy est engagée dans des contrats de retraitement jusqu’en 2006 avec British Nuclear Fuels (BNFL) qui gère l’usine de retraitement de Sellafield. Lesquels contrats ont été signés alors que la compagnie n’était pas encore privatisée.

Le Réseau ‘Sortir du nucléaire’ salue la décision de British Energy de mettre fin au retraitement, toutefois il rappelle que le stockage n’est pas non plus une solution, et que nulle part dans le monde l’industrie nucléaire n’a de stratégie viable pour la gestion de ses déchets.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS